Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

L’association marocaine des droits de l’homme AMDH : De Bagdad, cap vers Tamazgha

Khadija Riyadi avec la cause palestinienne qui lui a pris tout son énergie et celle de son parti politique, Et pourtant les palestiniens voient les Amazighes plus pire que les Sionistes (voir ici) : le retour de la medaille.
L'Amazighe Khadija Riyadi présidente de l'AMDH aprés la viste des USA et la reception du prix des nations Unies
Khadija Riyadi avec sa mère qui ne connait aucun mot d’arabe ! Et pourtant Khadija l’une des piliers des causes palestiniennes, Irakiennes et tout sauf les siennes

Les photos de la présidente de la plus grande association marocaine des droits de l’homme (AMDH) Madame Khadija Riyadi, avec son drapeau Amazigh, ont fait le tour du net et des réseaux sociaux. En arrivant à l’aéroport de Rabat, venant des USA où elle reçut le prix des nations unies pour la défense des droits de l’homme, Khadija déclara à la presse : moi, je suis une femme Amazighe de Taraudante du sud du Maroc et militante des droits de l’homme.

Ceux qui connaissent bien le passé de l’association étaient surpris par cette déclaration et ce geste. Surtout ceux qui ne savent pas que l’AMDH a revu ses positions envers les droits des Amazighs ces derniers temps. Mais la majorité reproche à cette association que ce changement ne soit pas vraiment animé par une volonté mais juste par obligation morale puisque les positions de l’AMDH deviennent plus que ridicule. La preuve, avancent-ils, l’AMDH ne déploie aucune énergie pour défendre la cause Amazighe alors que toute son énergie est destinée à la cause palestinienne et Irakienne, situées à plus 4000 km du Maroc.

Ce qui a poussé certains à se poser des questions : est ce que l’AMDH a compris les nouveaux enjeux internationaux et le souhait des gouvernements arabes au Moyen orient à voir les nord africains éloignés de leur processus de normalisation avec Israël sans trop de bruit? Ou c’est suite à la disparition du parti Baath dans ces deux versions irakienne et Syrienne et au soutien désespéré des milliardaires du Golf plutôt vers les Islamistes?

En tout les cas, le geste ne peut qu’être que salué, car le retour à ces racines n’est qu’un retour à la raison. Par ailleurs, il y a lieu de rappeler pour l’AMDH qu’il reste un deuxième tabou à casser. C’est de comprendre que leur soutien à la création de la république arabiste RASD au Sahara amazighe est aussi un acte colonialiste, féodal, raciste et une vraie violation des droits des hommes Amazighes Sahraouis !

Il est vrai que, globalement, certains Amazighs sont les champions du monde de l'aliénation, pire encore ils en sont très fiers. Mais ils reviendront toujours à la raison, dans la majorité des cas trop tard. Espérant que l’AMDH ne soit pas parmi eux

Pour mieux voir, il y a lieu de rappeler le passé anti-droit de l’homme de la plus grande association des droits de l’homme au Maroc: AMDH.

Le passé anti-droit de l’homme de l’AMDH

 Au mois de janvier 2001, la fédération internationale des droits de l’homme FIDH, avait décidé d’organiser son congrès au Maroc. C’était le début du reine du nouveau roi et de la nouvelle ère politique au Maroc, avec l’accès de l’opposition socialiste, en tête l’USFP, au gouvernement marocain. Un geste de la FIDH très symbolique. Sauf que la FIDH va découvrir que les vrais obstacles sont les défenseurs marocains des droits de l’homme eux-mêmes, bien avant le pouvoir.

Abderrahman Benaamrou, ex-président de l'AMDH qui a récemment participé au congrès de defense de la langue arabe avec les Islamistes à Rabat. Mais le comble est que le congrés était sur le tamazighte

La grande surprise est qu‘au congrès de la FIDH tenu à Casablanca, l’association marocaine des droits de l’homme qui était présidée à l’époque par Mr Abderrahmane Benaamrou, n’a pas inscrit à l’ordre du jour du congrès, le problème des violations des droits des Amazighs comme une violation des droits de l’homme au Maroc. Pire encore, les militants Amazighes, présents au congrès, ont dénoncé la violation des droits de l’homme; Mais  l’AMDH a répondu niet. Les congressistes internationaux ont été surpris et ont donné la parole aux militants Amazighs pour expliquer leur problème, ce qui a fini, par la suite, par l’inscription de la question Amazighe à l’ordre du jour du congrés.

Les militants de l’AMDH, avec une pensée ravagée par l’idéologie arabiste du parti Baath, décident de retirer ce point de l’ordre du jour puisque ce sont eux les organisateurs du congrès et que les points de l’ordre du jour doivent être inscrits au nom des organisations et non au nom des personnes. Le congrès resta perplexe ! Il fallait une organisation DDH qui va prendra en charge cette question : les mauritaniens se portent volontaires et inscrivent  ce point à l’ordre du jour en leur nom. Bravo.

La deuxième grande surprise : le congrès pris une résolution qui va plus loin que ce suer voulait l’AMDH : le congrès vote une résolution en citant le peuple Amazighe. L’AMDH créa au scandale.

Abderrahmane Youssoufi, militant de gauche panarabe et ex-premier ministre

La même année, au congrès du parti de l’USFP, Abderrahmane Youssoufi en tant que premier ministre et secrétaire générale de son parti, déclara lors du congrès USFP à Casa : en ce qui concerne le Tamazight, nous avons débattu de  ce sujet avec le défunt Hassan II, Sa majesté avait adhéré à nos propositions d’enseigner tamazight comme dialectes dans toutes les régions où elle se trouve. Fin de citation du militant « progressiste ».

Le 17 octobre de la même année, la gifle vient de tomber à Ajdir sur les militants dits progressistes. Le nouveau Roi Mohamed VI, dans un discours à la nation des montagnes du Moyen Atlas déclare le Tamazight langue et non des dialectes, ajoutant que c’est un patrimoine de tous les marocains.

L’AMDH, l’USFP et tous les militants panarabes, dits progressistes, se retrouvent rejetés par une partie de la société civile marocaine. Le mouvement Amazigh est déclaré historiquement le premier mouvement progressiste et démocratique dans l’histoire du Maroc.

==============

 

Les dernières déclarations de khadija Riyadi :

 

 

 

 


Auteur: Mohamed El Ouazguiti
Date : 2013-12-27


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Mohamed El Ouazguiti
Envoyer l'article à un ami
Article lu 11553 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: aghilas-kosseila Le : 2013-12-27
Titre: prix d'allegeance... et de reniement ...!!!
Pays: Algeria  

azul fellawen,
la cliente MAWLA e les clients MAWALI peuvent faire tout sauf a aider les leurs.
-quant au prix decernés cela s\'appelle prix d\'allegeance aux pays qui diregent le monde....
- comme le prix nobel de MANDELA... le vrai STEVE BANTU BICO 30 ans de prison et assassinés dans des conditions mysterieuses de tortures.
pareille pour cette ryadi franchement elle n\'a fait pas un tiers de ce qu\'a fai mohand said MEDJEBER ,saida MNEBHI et ds milliers d\'autres de cette tamazgha agiteé.
- cette RYADI a certainement fait allegeance de deculuration...
- et les nations corrumpues jusqu\'a l\'os...
- Si cette ryadi a parlé des souffrances des femmes d\'IMIDER et des fillieres qui envoient des jeunes filles aux terrorises de syrie et baghdad. elle n\'aurait ce prix de deshonneur...!!! quelle mascarade...!!!
assegas amegas
tanmirt ar timlillith.
 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant 332k1yax ici :  
 
 

 
L’Amérique nous a trahis : des slogans à Erbil/Kurdistan
AmazighWorld (Kurdistan) : à l’occasion de la course de voiture organisée hier samedi 4 Novembre à la capitale Eribl  de Kurdistan, plusieurs slogans anti-américains ont été placés dans certains lieux publics à Erbil, exprimant ainsi la colère des Kurdes à la position américaine ...... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-11-05

 

 
Catalonia déclare son indépendance et ouvre la porte des états identitaires
Apres de longues tractations politiques entre Barcelone et Madrid le Parlement de Catalogne a finalement adopté vendredi une résolution déclarant que la région devient un "Etat indépendant prenant la forme d'une République". Les Amazighs nationaux et résidents en Catalogne descendent dans les rues pour célébrer l’évènement historique . ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-10-27

 

 
Les Kurdes Syriens dédient la libération de Raqqa à Abdellah Ouchalane
Les Kurdes syriens mènent une offensive contre Raqqa, la «capitale syrienne de Daech», et envisagent de complètement libérer cette ville, a annoncé mardi à Sputnik Anwar Muslim, chef de gouvernement du canton kurde de Kobané. La ville de Raqqa, « capitale » autoproclamée de l'organisation terroriste Daech dans le territoire Syrien, est située à 160 km à l'est d'Alep, sur les rives de l'Euphrate, vient d’être libérée par les forces Kurdes Syriens. ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-10-20

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.