Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

Quel est l’intérêt des juifs marocains à vouloir occulter les 20 siècles de vie juive Amazighe ?

  • Introduction

Dans le cadre de ses activités, l’Association Jeunesse Maimouna qui a tenu une conférence à Casablanca à l’occasion de la clôture de sa caravane sous le thème, «le Patrimoine Judéo-Marocain », Mr André AZOULAY a pris la parole pour dire, je cite : «On s’est reconstitué en Association parce qu’on veut se réapproprier la partie juive de notre identité et de notre histoire ». Et d’ajouter : «Nous sommes les premiers à envoyer ce signal le plus emblématique du consensus national qui est celui de notre pays aujourd’hui dans la reconquête de toutes ses histoires, dans la somme de toutes ses spiritualités et dans le vivre ensemble de toutes ses religions : C’est le Maroc pétri par plus de deux mille ans de civilisation hébraïque. » la Vidéo :

 

  • Fondation Maimouna

Maimouna Club, selon ses propres données, est fondé à l’université Al Akhawayn, à IFRANE, en Avril 2007. Depuis, il a réalisé une série d’activités qui ont vu l’implication du Maroc, d’Israël et de la Palestine.

  • Novembre 2008 : 1ère Edition des jours des juifs marocains, organisée à IFRANE sous le thème “le Maroc serait-il un exemple de coexistence Judéo-Arabe?”.
  • 2009: le club est devenu membre du  réseau de la Fondation Anna Lindh  dirigée  par Mr AZOULAY avec l’appui de la  ligue arabe comme il est fier de le déclarer lui-même devant la presse arabe : « je suis le candidat de la ligue arabe ».
  • Avril  2010: la deuxième édition des jours des juifs marocains  est organisée à IFRANE.
  • 2012: Création du club Maimouna à Fès (MCF),  Rabat (MCR) et Marrakech (MCM).
  • Juin 2012: voyage en Israël et en Palestine.
  • Quelques points d'ombre

En analysant les thèmes des activités de l’organisation et le discours de Mr André AZOULAY, à l’occasion de la cérémonie de clôture, un certain nombre de points d’ombres peuvent être relevés pour être suspects et frappants à notre sens!

1er point d’ombre : l’organisation a invité presque toutes les composantes du Peuple marocain, ayant pignon sur rue ou non, à l’exception du mouvement culturel AMAZIGH !

2eme point d’ombre : Mr AZOULAY a parlé, dans son discours, du «Maroc façonné par toute une civilisation vielle de plus de deux mille ans ! ».  Ce qui correspond à la période passée au Maroc et à Tamazgha en général (Afrique du Nord) par les SEPHARADES après leur expulsion de Jérusalem par les ROMAINS en l’an 70 av. JC. Ce qui revient à dire, aussi, que la présence juive au Maroc est plus ancienne que celle des arabes de minimum huit siècles ! Un message qui ne trompe personne. Pendant tout ce temps-là, au moins et sinon plus, les Juifs marocains n’avaient pas le statut de Dhimmi, mais le statut d’un citoyen comme tous les autres.

C’est probablement pour cela que les juifs marocains et à leur tête Mr Azoulay ne se souviennent pas ou ne veulent pas se souvenir d’Imazighen non plus de l’amitié judéo-amazighe dans leurs cérémonies. Plus encore, en terre amazighe, ils recherchent l’amitié judéo-arabe perdue (l’élément centrale des activités), alors que normalement cette amitié devrait être cherchée au moyen orient !

C’est pour cette raison encore, que Mr Azoulay, lorsqu’il a parlé des 20 siècles de vie juive au Maroc n’a dit aucun mot sur le juif Amazigh ni sur l’amitié judéo-amazighe ! Et pire encore lorsqu’il a parlé cette fois ci de la pluralité du Maroc, il a cité (voir vidéo plus haut):

  • la reconquête de toutes ses histoires,
  • l’addition de toutes ses spiritualités,
  • la rencontre de toutes ses religions,

La pluralité pour Mr Azoulay en terre Amazighe est la coexistence et la reconquête de tous les affluents étrangers sauf l’Amazighité elle-même!!!!!!
Finalement l’idéologie panarabiste n’a pas envahi uniquement les nationalistes arabes « Al Qawmiyyine » mais aussi les juifs marocains ! Ça on ne le savait pas avant !

3eme point d’ombre : L’aveu le plus douloureux pour Mr AZOULAY est que les Sépharades sont des Amazighs judaïsés renforcés, dans leur démographie par l’apport de la natalité inter-juive des SEPHARADES non mixés.

L’intégration idoine des juifs à la population autochtone du Maroc n’a de sens que si on révèle et si on admet, courageusement et honnêtement, la culture humanitaire et démocratique qui caractérisait les AMAZIGHS à l’égard des populations en déshérence.
C’est avec la naissance et l’imposition du nationalisme de Nasser, utilisant la religion comme arme dissuasive, que l’antisémitisme commence ses méfaits désastreux dans les pays arabes et même ceux arabisés avec un degré moins, s’inspirant intimement du nazisme hitlérien décrit dans mein Kampf!

4eme point d’ombre : Comment un conseiller du roi, tel que Mr Azoulay, peut-il au moment où toute la politique du pays est stratégiquement orientée Afrique, essaye de se retourner vers le moyen Orient ? Comment un guide des juifs comme Mr Azoulay qui est censé être le politicien le plus futé, au moment même où les états unis dans ses études stratégiques parlent d’un nouveau Afrique du Nord hors du moyen orient, navigue lui contre les vagues pour un Afrique du Nord faisant partie du moyen Orient?  Ne savait-il pas que l’amitié arabo-juive du nouveau moyen orient est celle des arabes et juifs du moyen Orient ? 

  • Quelques réalités historiques

Les juifs marocains, n’ayant pas vécus les affres du nazisme allemand et islamiste, grâce à l’humanisme et à la culture laïque, fraternelle et démocrate des AMAZIGHS(ES), faut-il le rappeler, ils ignorent ainsi, physiquement du moins, les souffrances que leur coreligionnaires européens et moyens orientaux ont subi et subissent toujours. Pour en témoigner, prenant ces trois témoignages bien choisis des époques différentes :

1er témoignage (2014):   le témoignage de la militante palestinienne Leila Shahid dans son interview au magazine Telquel N°609 du 28 Février au 6 Mars 2014 (page 40). Je cite : « En 1975, j’ai rencontré un vieux visage, l’écrivain Edmond Amrane El Maleh (un juif marocain), qui avait quitté le Maroc depuis 10 ans, (..) il m’a expliqué et je souscris a cette vision des choses, comment les marocains juifs avaient été victimes de deux colonialismes : le colonialisme français et le sionisme, qui les ont séparé de leur pays. J’ai découvert que la dimension berbère du judaïsme marocain l’avait ancré profondément dans l’histoire du pays. Je découvrais aussi une nouvelle figure de l’altérité. Au Mashreq, l’altérité réside plutôt en la personne des arabes chrétiens. Et les juifs marocains n’avaient pas la même histoire que les juifs du Yémen ou d’Irak. Tout cela été nouveau pour moi ». Leila Shahid est impressionnée par cette altérité entre le juif le musulman chez les Amazighs (berbères), ce qu’elle trouve uniquement entre musulman et chrétien chez les arabes au moyen orient !. Et sans dire explicitement que les juifs du Yémen et d’Irak ont souffert, elle a dit : « les juifs marocains n’avaient pas la même histoire que les juifs du Yémen ou d’Irak ».

2eme témoignage (1998):   Prenant cette fois ci le témoignage d’un Juif marocain Israélien, Shlomo Elbaz. C’est un professeur de littérature française à l'Université Hébraïque, né en 1921 à Marrakech au Maroc et mort à Jérusalem en 2003 à Israël. Ce sioniste de la première heure, qui reste surtout dans les mémoires comme le défenseur du petit peuple juif marocain en Israël et qui a fondé en 1983 le mouvement «L'Orient pour la Paix », avait écrit dans la Revue ARIEL, page 84, N°105, Année 1998, je cite : «La société amazighe semble avoir été l'une des rares à n'avoir jamais connue l'antisémitisme. Le droit Amazigh, AZERF, contrairement au droit musulman (et au droit juif, soit dit en passant), est tout à fait indépendant de la sphère religieuse. Il serait, par essence, laïque et égalitaire, et n'impose aucun statut particulier aux juifs ». 

3eme témoignage (936 av JC):   Allant maintenant à un témoignage encore très fort dans la religion juive elle-même. Il s’agit de la Torah elle-même. La Torah témoigne de la génisse de ce peuple Amazigh et le qualifie qu’est le seul dans l’histoire d’Israël avoir conquis la terre sainte sans ni détruire son temple ni voler ses trésors !  En l'an -936 (Avant J. christ) la Torah a cité le roi/Pharaon Amazigh Shishong (Schischak) dans la partie 2 Chroniques, chapitre 12 de la bible (ancien testament), je cite : « Lorsque Roboam se fut affermi dans son royaume et qu'il eut acquis de la force, il abandonna la loi de l'Éternel, et tout Israël l'abandonna avec lui. La cinquième année du règne de Roboam, Schischak, roi d'Égypte, monta contre Jérusalem, parce qu'ils avaient péché contre l'Éternel. Il avait mille deux cents chars et soixante mille cavaliers; et il vint d'Égypte avec lui un peuple innombrable, des Libyens, des Sukkiens et des Éthiopiens. Il prit les villes fortes qui appartenaient à Juda, et arriva jusqu'à Jérusalem. Alors Schemaeja, le prophète, se rendit auprès de Roboam et des chefs de Juda qui s'étaient retirés dans Jérusalem à l'approche de Schischak, et il leur dit : Ainsi parle l'Éternel : Vous m'avez abandonné; je vous abandonne aussi, et je vous livre entre les mains de Schischak. Les chefs d'Israël et le roi s'humilièrent et dirent : L'Éternel est juste ! Et quand l'Éternel vit qu'ils s'humiliaient, la parole de l'Éternel fut ainsi adressée à Schemaeja : Ils se sont humiliés, je ne les détruirai pas, je ne tarderai pas à les secourir, et ma colère ne se répandra pas sur Jérusalem par Schischak; mais ils lui seront assujettis, et ils sauront ce que c'est que me servir ou servir les royaumes des autres pays ». fin de citation de la Torah.

  •  Quelques questions

Partant de cette réalité historique de cette société Amazighe, et de cette ingratitude de nos juifs marocains envers cette civilisation humaniste Amazighe, cette culture de paix, cette culture de coexistence qui n’a jamais été une culture de simple tolérance même si c’est sur sa propre terre (au passage la coexistence est plus forte que la tolérance) on ne peut que déduire que l’idéologie Nassérienne d’il y a plus d’un demi-siècle, retravaillée et remodelée par les nouveaux islamistes semble atteindre foncièrement les juifs marocains !

Sinon, pourquoi le guide des juifs marocains est-il si déterminé à vouloir effacer les 20 siècles de vie juive Amazighe au Maroc? Pourquoi feint-il d’ignorer qu’en plus du passé cité plus haut, les Amazighs ont toujours défendu les juifs quand ceux-ci sont agressés par les islamistes ou les Qawmiyyin ?

Question 1 : A-t-il oublié les slogans hurlés en pleine face des juifs marocains et en plein capitale du Maroc où deux millions –selon les organisateurs eux-mêmes- ont hurlés : «Khaibar-Khaibar Ya Yahoud, Jaiche Mohammad Sa Yaaoud».


Question 2 :A-t-il oublié les slogans hurlés en pleine face des juifs, à ESSAOUIRA, et contre Azoulay lui-même et par les militants d’une association des droits de l’homme et qui disaient : « Sahyouni, khwi leblad » « Sioniste dégage, le pays ne t’apparient pas » sans jamais se soucier de dire qui a le droit de dire à qui de quitter ou pas, le premier affluant, le deuxième ou l’autochtone ? 

Question 3 : A-t-il oublié qu’un autre juif à Essaouira, propriétaire d’un restaurant, venu soutenir Azoulay lorsqu’il est attaqué par les militants des droits de ‘l’homme’ a eu le même sort sinon plus, juste quelques semaines après ? La vidéo de l’évènement : des militants viennent protester devant son propre restaurant, Sioniste dégage ! Ici, on jamais parlé de l’autorisation de manifester !


Question 4 : Pourrait-il ignorer que c’était la plus en vue des Associations pour les droits humains qui a dépêché à Essaouira ses militants de plusieurs villes du Maroc à Essaouira afin de faire peur aux juifs et de les confiner dans leur rôle de Dhimmi à vie ? Même dans le Maroc des droits de l’homme !

Jamais un mouvement dans l’histoire du Maroc n’avait protesté pour protéger les juifs et encore plus, c’est contre la plus grande association des droits de l’homme au Maroc. C’est le mouvement Amazigh !!!!!!!!!!!!  Il faut bien le rappeler pour nos juifs marocains. D’habitude ils n’ont pas la mémoire courte, mais ça arrive dans la vie d’oublier.  

Encore un point de plus dans cette défense du juif chez les Amazighs, c’est qu’il n’est pas conditionné par l’alignement sur des choix politiques qui leur sont dictés. On ne leur demande pas de se comporter comme le juif prototype, comme Mr Asidon ou Mr Abrahim Serfaty qui a été enterré avec un drapeau palestinien par ses défenseurs arabo-musulmans. C’est tout simplement comme des citoyens comme tous les autres.

L'enterrement d'Abraham Serfaty
Abraham Serfaty avec sa femme

Pour le rappeler il faut voir cette vidéo :


Question 5 :A-t-il oublié que pour les arabo-nationalistes et les islamistes marocains, tous les juifs marocains qui ont des parents en Israël sont des sionistes s’ils ne les renient pas ? Pour le rappeler à ceux qui ont la mémoire courte, dans l’un des discours publics de Khalid Soufyani, un des leaders de soutien de la cause arabe au Maroc a dit, je cite : « le sioniste est tout juif ou Amazigh qui a des liens, de loin ou de prés, avec l’état d’Israël ». Il n’a pas cité les Arabes parce que cinq états dits arabes ont invité les Israéliens à essaimer et faire flotter leur drapeau sur tous les pignons de tous les bâtiments qu’ils désiraient dans leurs capitales !

les enfants Touareg nés avec du sable dans les yeux

Ceci n’est pas un simple discours, comme peut le prétendre certains. Ses tenants ont bien évolué et l’ont traduit franchement en une proposition de loi qui a été par la suite adoptée par les quatre grands partis politiques marocains dont L’Istiqlal, le PJD, le PAM et même l’USFP (la majorité). La loi stipule que toute personne physique ou morale qui essaye d’entretenir des relations culturelles, commerciales, politiques ou autres avec l’état israélien est considéré sioniste et doit être puni d’une amende et d’une prison ferme !

Par conséquent les premiers ciblés sont les juifs marocains qui visitent régulièrement leurs proches et parents dans l’état hébreux et spécialement leurs représentants et guides.  Par contre les arabes musulmans marocains sont libres de visiter n’importe quel pays arabe indépendamment s’il a ou pas des relations avec le Maroc. On ne les interdit pas de visiter la junte militaire malienne car ceux qu’elle a massacrés ne sont que des Amazigh Touaregs qui ne sont pas, sur le plan humanitaire, au même rang que le peuple Palestinien.

Ils l’ont proposée au parlement comme projet de loi à discuter par les élus du peuple. Alors que le peuple, qui les a élu, attend d’autres projets de loi relatives à la corruption, à la transparence, au droit d’expression, à la liberté de la presse, à l’équité économique entre les régions, à la réforme de la justice etc….

  • Quelques leçons à retenir

Si on veut résumer tout ce qu’on vient de voir en deux leçons uniquement, on peut dire que :

1ere leçon : Ces partis politiques et les courants idéologiques dont-ils sont issus considèrent depuis bien longtemps les juifs des Dhimmis et les Amazighs un statut de Dhimmi un peu supérieur ou le deuxième Dhimmi. La preuve est que :

  • d’un côté, leur loi anti-normalisation avec les sionistes a été proposée au parlement en leur nom sans demander un consensus national autour d’elle !
  • de l’autre côté, ces quatre mêmes partis refusent de proposer une loi organique pour la langue Amazighe pour se conformer à la constitution du pays afin de concrétiser l’officialisation de la langue Amazigh ! Le prétexte avancé –au moins par le parti PI qui l’a proposé puis retiré- est qu’on ne propose pas de projet de loi sans consensus national. Il se trouve que c’est complètement le contraire qui a été fait avec la loi qui va punir les 1ers Dhimmis et ceux qui les soutiennent !

1eme leçon : Si la première leçon est connue depuis bien longtemps, la suivante est complétement nouvelle. Aujourd’hui les Juifs marocains, semble-t-il, considèrent aussi les Amazighs leurs Dhimmis à eux!!!!! On espère bien avoir mal compris ou interprété les choses.


Auteur: Mohamed El Ouazguiti
Date : 2014-03-12


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Mohamed El Ouazguiti
Envoyer l'article à un ami
Article lu 12269 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: mohammed hifad Le : 2014-03-14
Titre:
Pays: Morocco  

 
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: Mohamed Le : 2014-03-15
Titre: Excellent
Pays: Morocco  

je trouve que c'est un article pertinent.
Tout a ete dit et avec beaucoup de gentillesse.
 
 
 

 
Commentaire N° : 3
Par: jacques oiknine Le : 2014-03-17
Titre: POURQUOI JE ME CROIS AMAZIGH
Pays: Canada  

ORIGINELLEMENT MON NOIM EST AKNINE QUI SE TRADUIT PAR FILS DE JACOB.
EN HEBREU CELÀ SE DIT BEN AKNINE
EN ARABE IBEN AKNINE
EN AMAZIGH LE OU SE TRADUIT PAR FILS DE .
AINSI LES OUANOUNOU . OUAZZANA . OUAKNINE ET TOUS LES NOMS COMMENÇANT PAR OU SERAIENT AMAZIGHES ET SUPPOSÉS AVOIR ETÉ AU MAROC AVANT L'INVASION ARABE. QUI PEUT CONFIRMER OU INFIRMER. MERCI
 
 
 

 
Commentaire N° : 4
Par: Ahmed Id Ali Le : 2014-03-17
Titre: Ces juifs que je ne comprend pas
Pays: Morocco  

Personnellement je ne comprend pas ce comportement des juifs marocains.
La seule chose que j'ai compris c'est que les Amazighs doivent cesser de leur donner de la valeur. Ils sont des purs panarabes.
Dommage!!!!
 
 
 

 
Commentaire N° : 5
Par: bessaha Le : 2014-05-09
Titre: on oublis vite ceux qui à qui vous devez votre survie !...
Pays: France  

je suis pas étonné ,vont dans le sens du plus fort ,comme ça qu'ils ont réussi à survivre aux dépend des autres !... le prouvent encore ,sans les usa ,ils seraient quoi actuellement !... j'ai rien contre les juifs ce ci dis ,ils ont asser souffert comme ça ,n'en rajoutons pas !...  
 
 

 
Commentaire N° : 6
Par: Charafi Le : 2015-01-12
Titre: Cohesistence et tolérance.
Pays: Morocco  

Je crois toujours ä ces 02 termes qui reflètent la vérité de l'existence car c'est la politique et l’économie qui gèrent la vie des peuples,chez nous ä Safi ,Maroc combien sont des juifs qui ont des entreprises embauchant des citoyens ,s'entendent mieux sans problèmes et qui pratiquent leur religion en toute liberté et c'est la vie,chacun ä sa destinée,mène sa vie comme il veut.  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant p86vjjfp ici :  
 
 

 
Hommage aux victimes du 9 et 11 septembre 2001 : le Commandant Massoud et les 5000 victimes de World Trade Center
Il y a seize maintenant, les organisations de l’Islam politique ont orchestré deux attentats politiques meurtriers historiques espacés d’une seule journée : un à Afghanistan et l’autre à New York. Afghanistan, le dimanche 9 septembre 2001 : deux terroristes tunisiens du parti Ennahada ont assassiné le héros national Afghan le commandant Ahmad Shah Massoud. Ils sont Dahmane Abd el-Sattar (mari de l'islamiste Malika El Aroud d'origine marocaine) et Rachid Bouraoui el-Ouaer, deux hommes vivant à Bruxelles, en Belgique. Ils ont pu approcher Massoud grâce à une lettre de recommandation du Centre d'observation islamique ... Lire la suite - - Auteur: Mohamed EL OUAZGUITI - Date : 2017-09-11

 

 
Ce que je crois
Une « civilisation » en déroute, repliée autour de ses minarets et scandant des slogans rhétoriques dont les dérives se traduisent par l’appel au meurtre et au terrorisme. C’est l’expression qui me semble adéquate pour qualifier la majorité des sociétés arabo-musulmanes aujourd’hui et qui sont en proie à des soubresauts inédits qui secouent leurs fondements. Elles refusent de regarder la réalité en face et se réfugient dans un discours accusateur creux qui tourne en rond.... Lire la suite - - Auteur: Moha MOUKHLIS - Date : 2017-08-10

 

 
Emmanuel Macron : QUE SUIS-JE ET QUE PUIS-JE ?
Emmanuel Macron, jeune chef d’état « Jupitérien » a chamboulé les normes et les procédures d’antan, propres à l’élection du président de la république française ! du moins le pense-t-on ! Tout doit être rénové comme tout doit être neuf !... Lire la suite - - Auteur: Ahmed Assermouh - Date : 2017-08-08

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.