Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

À propos de l’intellectualisme. Qu’est-ce-qu’un intellectuel ?


Un intellectuel n’est pas un de ces poètes et écrivains, professeurs, docteurs, ingénieurs, médecins, artistes ou journalistes qui cautionnent les dictateurs sanguinaires et en se cachant derrière leurs plumes.

Un intellectuel ne doit pas emboîter le pas aux dictateurs assassins. Ni être complice de ses dictateurs. C'est un flamboyant et humaniste doté d'une plume acerbe pour le bien de l'humanité.

Je pense qu’ils n y a que les écrivassiers ou écrivaillons qui sont au service du pouvoir assassin, sanguinaire et corrompu.
Un intellectuel doit savoir utiliser sa culture à bon escient.

C’est quelqu’un qui sait réfléchir, écouté, curieux de tout dans le bon sens du terme. C’est un cérébral !
L’intellectualisme est avant tout l’humanisme doté d’un esprit modeste et humble.

« Être un intellectuel est une attitude, pas un métier ». Disait Jean-Paul Sartre qui définit d’abord l’intellectuel comme simple commentateur de l’événement au nom de l’éthique universelle. Celui-ci peut assumer, le cas échéant, un engagement politique ponctuel sans que le cours de sa vie ou de la production de son œuvre en soit modifiée.

Jean Paul Sartre ajoute que : « l’intellectuel est donc prisonnier d’une contradiction: son discours tend vers l’universel mais il se trouve situé, lui, dans le conjoncturel. Ainsi la conscience d’une crise donne naissance à une crise de conscience en produisant une crise du langage et une crise de la pensée, incapable tous deux de rendre compte de la nouvelle réalité.
Le langage ne permet plus la formulation de concepts nouveaux.

L’intellectuel se trouve écartelé entre la pensée de l’Histoire et l’histoire de la Pensée, l’histoire de l’écriture et l’écriture de l’Histoire et devient alors celui qui fait de la réalité un problème ».

Jean Paul Sartre faisait alors une distinction entre l’intellectuel et le politique. Le premier incarnait l’universel et le second la contingence.

Mouloud Mammeri disait que: « L’écrivain n’est pas un homme politique, il est plus que cela, et quand le politicien ne peut trancher pour d’autres considérations, l’écrivain est libre dans ses propos. Il doit toujours rappeler le caractère absolu d’un certain nombre de valeurs. »

L’intellectuel se trouvait donc par essence opposé au Pouvoir car il mettait constamment en évidence le décalage entre les idéaux et leurs réalisations. Il était bien l’incarnation de la conscience universelle toujours « au-dessus de la mêlée ».
L’intellectuel donne des conseils, découvre des vérités, conteste l’ensemble politico-social bourgeois tout en lui restant fidèle et soutient l’action et le projet prolétariens tout en leur étant étranger. C’est quelqu’un qui au nom de cette conscience malheureuse « n’est pas si malheureux que ça ».

Jean Paul Sartre reconnaissait que la caractéristique principale des intellectuels était surtout de « se mêler de ce qui ne le regardait pas ». Car il ne se contente pas d’analyser, il conteste aussi.

L’intellectuel selon Mouloud Mammeri : « Je considère que l’honnêteté intellectuelle, cela existe, et que c’est un des beaux attributs de la fonction-même et surtout quand on écrit dans un organe national: là moins qu’ailleurs on ne peut se permettre de batifoler avec la vérité. Je parle de la vérité des faits, car pour celle des idées il faut une dose solide d’outrecuidance pour prétendre qu’on la détient ».

L’intellectuel selon Tahar Djaout: « Mais c’est vrai aussi qu’il y a eu l’intellectuel officiel, le prototype de l’intellectuel qui était là pendant le parti unique, qui était le porte-parole du pouvoir qui, avec la démocratie, se découvre soudain l’âme de démocrate et qui, lorsqu’il s’agit de prendre ses responsabilités, lorsque les jeux ne sont pas clairs, cet intellectuel généralement se terre chez lui en attendant que les choses s’éclaircissent pour qu’il puisse s’exprimer sans prendre aucun risque. Mais peut-on appeler intellectuel ce genre de personnage? ».

L’intellectuel selon Rachid Mimouni: « Je crois à l’intellectuel comme éveilleur de consciences, comme dépositaire des impératifs humains, comme guetteur vigilant, prêt à dénoncer les dangers qui menacent la société ».

L’intellectuel selon André Malraux : « Le grand intellectuel est l'homme de la nuance, du degré, de la qualité, de la vérité en soi, de la complexité. Il est par définition, par essence, anti manichéen. Or, les moyens de l'action sont manichéens parce que toute action est manichéenne. A l'état aigu dès qu'elle touche les masses ; mais même si elle ne les touche pas. Tout vrai révolutionnaire est un manichéen-né ».

Un intellectuel n’est pas un régionaliste ou un raciste, mais un humaniste armé d’une grande culture universelle au service de l’humanité.

Informez-vous et instruisez-vous avant de cautionner les criminels, sinon vous risquez de tomber dans les jeux de palefreniers.
Comme disait Abraham Lincoln : « Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps. Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps. »


YAHIA YANES.


(Journaliste, poète et écrivain, chercheur en langue et culture amazighes,
directeur de publication des éditions '' Identité '').


Auteur: YAHIA YANES
Date : 2014-04-02


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de YAHIA YANES
Envoyer l'article à un ami
Article lu 11560 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant 2q1i2l69 ici :  
 
 

 
Tamazight se trouve face à une autre forme de négation : une pseudo reconnaissance théorique mais combattu dans les faits
Cela fait longtemps que je me pose la question sur les écrits de la ligue Amazighe des droits de l'homme qui ne se font uniquement qu'en langue arabe sans tenir compte de ceux qui ne la maîtrise pas. A moins que cette façon de faire n'ait d'autres buts non visibles.... Lire la suite - - Auteur: Madjid - Date : 2017-04-03

 

 
Célébration de la journée internationale de la francophonie le 20 Mars 2017
Le lundi 20/03/2017 l'Organisation Internationale de la Francophonie invite tous les peuples Francophones du monde entier à consacrer cette date comme étant une journée de fête annuellement et la dédier aux bienfaits du savoir de la langue Française sur le cerveau et les facultés mentales de l'individu, surtout en ces temps où parmi la jeunesse du tiers-monde, ... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2017-03-19

 

 
"The spectators" a écrit: L'Algérie bombe à retardement
Comment l’Algérie pourrait détruire l’Europe”, titre “The Spectator”. Si les prédictions de ce journal britannique se révèlent exactes, l’invasion migratoire que les Allemands ont connue en 2015, en accueillant 1 million de réfugiés, sera une broutille à côté du gigantesque tsunami que la France pourrait subir dès 2017. ... Lire la suite - - Auteur: Id Bawziki - Date : 2017-01-26

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.