Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

Est-ce que l'amazighité empêche les gens de verser dans la violence ? Si oui, c'est quoi exactement dans l'amazighité ?


En réponse à ces deux questions posées par notre ami Mass Lahcen oualhaj :
« Est-ce que l'amazighité empêche les gens de verser dans la violence ? Si oui, c'est quoi exactement dans l'amazighité ? »
Par Mohammed Hifad

L’Amazighité revient de loin. Elle a une longue histoire derrière elle.

A force de se révolter et de subir des défaites et des occupations successives, les Amazighs sont devenus par expérience résignés et plus sages. Ils ont compris que « lli ma 3ndou sidou, 3ndou lallah » (celui qui n’a pas son maître, a sa maîtresse »)

Ils ont appris à baisser l’échine chaque fois qu’une vague arrive et attendre qu’elle passe : tant qu’elle les laisse sur leur terre et vaquer par la suite à leurs occupations quotidiennes habituelles.

Ils sont peu enclins au pouvoir car ils ont un esprit anarchique : il n’acceptent jamais que l’un d’entre eux devienne chef et finalement ils préfèrent qu’un étranger les gouverne sous n’importe quel prétexte étant fort, juste , riche ou religieux.

Moulid, le père de Abdellah Ou Bihi, dont les parents sont originaires du Sahara, est devenu Caïd à Haha uniquement parce que les notables ne se sont pas mis d’accord pour élire l’un d’entre eux. Ils ont accepté l’idée de l’un d’entre eux à savoir, qu’à leur sortie de leur réunion, le premier qui monte à cheval sera leur Caïd et c’était lui.

Ils soumettent leurs problèmes au Destin pour trancher leurs différents.

Au début du protectorat à Mogador, le contrôleur civil du bureau arabe a réuni les notables de la ville , « ayt rb3in » , les quarante représentants des habitants, et leur a proposé de désigner l’un d’entre eux pour qu’il devienne le pacha de la ville.

Personne n’a osé se présenter ou proposer qui ce soit.

Avant de les quitter, il leur laisse le temps de réfléchir et leur dit que celui qui veut devenir pacha vienne le lendemain à huit heures du matin en habit officiel sur son cheval. Le lendemain, ils étaient tous là en habit officiel et sur leurs chevaux.

Cette égalité en tout fait partie intégrante de leur socialisation, éducation et manière d’être.

Suite à ce constat, le contrôleur civil a fait venir un Marrakchi et l’a désigné le pacha de la ville : El Bacha El 3war.

C’est difficile qu’ils se livrent eux-mêmes à des actes de violence sous la direction de l’un d’entre eux, mais ils le font facilement sous le commandement d’un étranger.

C’est pour cela qu’on dit chez nous qu’il n’y a pas de voleur étranger sans qu’il soit aidé par un originaire du douar. Ce dernier est incapable de le faire lui-même sans recourir à l’aide d’une personne tierce et étrangère.

Son système de socialisation inhibe chez lui toute tendance à la violence, au mensonge, à la tricherie car en général les biens de la famille restent réunis .

Les Amazighs sont communistes de mentalité et de culture.

Ils vous disent « mliyi taghamt inou, tasitst ! », « Montre-moi ma part et prends-là ! », c’est-à-dire, montre-moi que je suis surtout ton égal. Ils sont des gens de principe.

Aujourd’hui , d’autres facteurs entrent en jeux .

On oublie souvent qu’un terroriste, ou jihadiste par euphémisme, est avant tout un mercenaire payé grassement pour son travail. C’est une violence choisie et rentable comme n’importe quel autre métier dangereux. Mêmes celles et ceux qui s’explosent, avant leur action, ils obtiennent une indemnité qu’ils laissent à leurs proches, souvent des parents démunis.

Il y a d’autres éléments qui entrent en jeux et que ne connaissait pas la société amazighe ; le sexe, le vin , la drogue, les jeux de hasard, ce désir fou de vouloir tout avoir et d’arriver vite, ici et maintenant, des jeunes d’aujourd’hui.

Que reste-il au juste de cette Amazighité de la non violence basée sur l’égalité absolue entre les membres de la société amazighe originelle ?

N’est-elle pas en voie de disparition ?

Les Amazighs de la 2e et 3e génération des immigrés dans les villes ou à l’étranger, n’ont-ils pas perdu cette amazighité de l’égalité et de l’équilibre ?

Ne reviennent-ils pas sur la terre de leurs ancêtres pour répandre la violence et donner le coup de grâce à ce qui reste de cette Amazighité originelle dans nos campagnes ?


Auteur: Mohammed Hifad
Date : 2014-07-08


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Mohammed Hifad
Envoyer l'article à un ami
Article lu 12500 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: mohammed hifad Le : 2014-07-12
Titre: A l'intention de belateche
Pays: Morocco  

Votre hypothèse n'a rien à envier aux programmes scolaires qui disent que les Amazighs viennent du Yemen et Chanfara, un "so3louk" chassé de sa tribu , l'un de leurs ancêtres et à ceux de la France , juste hier , qui faisaient des Gaulois les ancêtres des Algériens car les colonisateurs ne diffèrent en rien dans leurs méthodes .
Vous, vous voulez même faire de nous des Arabes et des Musulmans avant les Arabes et les Musulmans !
Y a-t-il pire syndrome du colonisé ?
Nous sommes à 15 kms de l'Europe et des Européens dont nous sommes les ancêtres lointains , avant leur départ pour le vieux continent et vous allez chercher nos racines à des milliers de kilomètres de l’Afrique du Nord?
Est-ce là du bon sens ?
 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant 82bm506b ici :  
 
 

 

D'autres articles :









Ce que je crois
Auteur: Moha MOUKHLIS - Date : 2017-08-10








 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.