Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

AIR ALGERIE, OU ES-TU?


Un avion d’air algérie s’est crashé à l’ouest de GAO, au nord du Mali, la nuit du 24 juillet 2014. Les 118 passagers à bord, ont tous péris. Il y a des ressortissants de l’Espagne,(l’équipage), de la France, du Burkina Faso, du Liban, du Canada, du Chili, du Luxembourg, de la Roumanie, selon les informations mises à disposition du public.

La découverte du site du crash et les prises des premières images de celui-ci, sont l’œuvre du service présidentiel de presse et de l’armée Burkinabés.

Ce qui a permis, Le vendredi 25 juillet 2014, dans l’après – midi, au président du Burkina Faso, Mr Blaise Compaoré, en chair et en os, de se rendre, le premier, au site du drame accompagné par une importante délégation comprenant des experts, des spécialistes et des enquêteurs formés pour construire scientifiquement les raisons d’un tel drame.

L’avion, air algérie, qui s’est désintégré dans la région de Gossi à environ 100 kms au sud- ouest de la grande ville Touareg de l’AZAWAD: GAO, reliait Ouagadougou à Alger.

Selon le général Gilbert DIENDIERE, chef d’état-major particulier à la présidence burkinabé et qui accompagnait le président Compaoré lors de la découverte du site du crash, il est très difficile de prétendre récupérer quoi que ce soit de ce crash sans précédent. L’avion d’air algérie, un McDonnell Douglas MD83, s’est complètement désintégré, après un choc au sol qui semble particulièrement violent.

Les corps des victimes se sont volatilisés et répandus en mille morceaux à travers un espace rugueux d’à peu près 400 à 500 mètres de rayon!

C’est grâce à l’équipage d’un hélicoptère de l’armée Burkinabé que les débris de l’avion, air algérie, ont été repérés et localisées.

Tard dans la soirée du 24 juillet 2014, le Président malien Ibrahima Boubacar Keïta, s’est aussi rendu à Gao d’où il a adressé aux pays, origines des différentes victimes du crash, toute la compassion et la vive solidarité du Mali.
Les Français, avec tout leur arsenal d’intervention et toute leur logistique de recherche et d’identification, ont commencé leurs investigations et leur collaboration dès le vendredi 25 juillet 2014.

Le crash s’est produit 50 mn seulement après la prise de l’air de l’avion affrété, par air algérie, auprès de la société espagnole SWIFTAIR.

A la demande du Mali, vendredi 25 juillet 2014, la France a décidé d’associer tous les pays concernés par ce désastre sans précédent, autorités, enquêteurs, légistes, spécialistes, experts, pour étudier les circonstances du sinistre et ses raisons réelles dûment établies. Les deux boites noires étant retrouvées, elles sont en mesure de contribuer à l’éclaircissement et au balisage des pistes à privilégier.

L’Algérie qui est la première entité légalement responsable de la mort des 118 personnes humaines, a mis beaucoup de temps pour rejoindre discrètement d’ailleurs, l’équipe formée sous la responsabilité et la coordination du Mali pour entamer l’enquête qui s’avère ardue, pénible, longue mais inexorable.

Voudrait-elle fuir ses responsabilités en accablant autrui?

Serait-elle tentée par l’habit d’une victimisation absurde d’avance condamnable?

Il y a des instants dans la vie où une situation faillible, gérée dignement, sans gémissement et sans tromperie, permet de redorer son blason et d’acquérir le respect et la considération unanimes : cela s’appelle : la solidarité!

Il s’agit ici de 118 victimes, innocentes, dont la disparition brutale a fait de nouvelles victimes innocentes et à qui il est indispensable de venir en aide et de soulager un tant soit peu!

L’appât de lucre engendre toujours des regrets! Des regrets volatils peu amènes!
Les enquêtes déjà entamées sous la houlette de professionnels de tout bord, Africains et Européens réunis, aboutiront, rapidement, du moins on l’espère, à la découverte et à l’identification des causes qui ont réellement provoqué ce carnage si douloureux.


Auteur: Ahmed Assermouh
Date : 2014-07-28


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Ahmed Assermouh
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10540 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant t7aafs1k ici :  
 
 

 
Ce que je crois
Une « civilisation » en déroute, repliée autour de ses minarets et scandant des slogans rhétoriques dont les dérives se traduisent par l’appel au meurtre et au terrorisme. C’est l’expression qui me semble adéquate pour qualifier la majorité des sociétés arabo-musulmanes aujourd’hui et qui sont en proie à des soubresauts inédits qui secouent leurs fondements. Elles refusent de regarder la réalité en face et se réfugient dans un discours accusateur creux qui tourne en rond.... Lire la suite - - Auteur: Moha MOUKHLIS - Date : 2017-08-10

 

 
Emmanuel Macron : QUE SUIS-JE ET QUE PUIS-JE ?
Emmanuel Macron, jeune chef d’état « Jupitérien » a chamboulé les normes et les procédures d’antan, propres à l’élection du président de la république française ! du moins le pense-t-on ! Tout doit être rénové comme tout doit être neuf !... Lire la suite - - Auteur: Ahmed Assermouh - Date : 2017-08-08

 

 
L'amazighité vs l'arabo-islamisme
Les Amazighs qui continuent à supporters ou à adopter l'arabo-islamisme doivent savoir que cette culture est incompatible avec la leur. Tout le monde sait et voit autour de lui l'image donnée par l'arabo-islamisme : lutte intestine et fratricide , terrorisme, divisions , pouvoir totalitaire, hypocrisie, mégalomanie, despotisme etc..., il faut ajouter à cela une défiance internationale contre l'Islam et l'arabe. Même les pays arabo-musulmans se disent victimes, alors que c'est eux qui portent  les germes du terrorisme par leur croyance, dont il semble qu'ils en ont oublié les dogmes et la doctrine en l'abjurant. Par ce comportement ils ont poussé certains ....... Lire la suite - - Auteur: id Bawziki - Date : 2017-08-01

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.