Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

Maroc : du discours et de la stratégie arabes et anti-amazighs.



Force est de constater que le régime arabe marocain ,ses médias , écoles, administrations, associations, syndicats, partis et mosquées adoptent un discours et une stratégie bien ficelés et appliqués  scrupuleusement dans tous les domaines vi-à-vis des militants , du discours et de la cause amazighs.

Parmi les constantes de ce discours et de cette stratégie :

1/ Toujours parler en dernier des Amazighs et de l’Amazighité même dans une simple soirée musicale.

2/ Toujours réduire les Amazighs à des cas individuels , leur donner un nom et les lancer sur les médias et partout en tant que tels, suivant la politique du « tklm 3la rask ! »(parle de toi seul ) « dkhl l souk rask ! »(occupe-toi de tes propres ognons) et ne jamais montrer les Amazighs en tant que groupes, tribus, peuples ou territoires. 

3/ Aucun chanteur, artiste peintre ou écrivain amazigh en particulier ou marocain en général , ne doit être lancé, édité ,  médiatisé et connu si ses œuvres ne sont pas écrites en arabe ou écrites dans d’autres langues mais sont pro-arabes et s’ils ne passent pas au préalable par  le Proche Orient ou l’Occident.

Celles et ceux qui restent sur place ne valent rien.

C’est en réalité pour les éloigner et les couper de leur public dont ils représentent une élite souvent rebelle au pouvoir en place.

Samira Ben  Saïd ne saurait  être considérée comme une diva qu’en restant en Egypte et en chantant en Egyptien.

L’Amazigh Al Jabri n’est un écrivain marocain accompli que parce qu’il dénigre son amazighité et participe  à son éradication.

Tahar Ben Jelloun n’est un grand écrivain marocain que parce qu’il est fassi pro-gouvernemental et monarchiste.

Alors que personne ne parle de Khair Eddine l’Amazigh rebelle  plus grand que Tahar  Ben Jelloune.

4/ Toujours provoquer les Amazighs de façon à les ramener là où les Arabes sont plus à l’aise à savoir les causes phares  de l’Oumma arabe  comme la Palestine et Gaza  et  surtout l’ Islam qui rend l’Amazigh , qui y est converti , un Arabe d’identité et de foi selon la formule bien de chez nous « hna ga3 mslmin »’(nous sommes tous des musulmans), ce qui met l’identité arabe et religieuse au dessus de l’identité amazighe du converti.

5/ Réduire l’Amazighité à un problème culturel relevant d’individus , de cas isolés et d’une minorité linguistique extrémiste , raciste , athée et terroriste.

La cause amazighe est réduite dernièrement à l’alphabet Tifinnagh et à l’opposition d’Ahmed Assid à Abou Naîm et compagnie .

Et pourtant , il fallait opposer les Amazighs aux Arabes, la culture et la civilisation amazighes laïques à la culture et à la civilisation arabo-musulmane, au pouvoir de droit divin, ethnocentriques, racistes, obscurantistes et terroristes.
J’ai déjà dit que notre amazighité ne saurait être réduite à un simple problème de langue et de culture.

Notre Amazighité est un ensemble de valeurs et de constantes  humaines, une philosophie, une vision du monde amazighe particulière, des croyances spécifiques etc

C’est aussi un combat pour les droits de l’homme (amazigh), l’égalité ancestrale amazighe entre les hommes et les femmes libres, l’égalité dans l’héritage, le droit de la fille  de devenir Reine, juge, soldat sans restriction ou discrimination aucune, la liberté de conscience, un Etat de droit ,enfin tout ce qui permet à un Amazigh d’être de son temps et de le vivre pleinement .

Le mouvement amazigh issu de cette situation, manipulé d’une manière consciente ou inconscient, est forcément handicapé et doit être évalué et régulé pour lui donner une nouvelle feuille de route et de nouveaux horizons.

Il doit être mué en mouvement de libération dans la continuité de la glorieuse résistance armée inachevée des Amazighs du début du siècle dernier comme celle de Mohand Ou Abdelkrim, Moha Zayyi et Anflous.

C’est l’héritage dont chaque Amazigh doit être fier et qu’il doit surtout défendre et continuer pour compléter notre libération soit en imposant par la lutte armée la renégociation de l’allégeance sur un pied d’égalité avec une monarchie démocrate qui ne renie pas son Amazighité, soit en optant pour une nouvelle organisation politique pour un Maroc Amazigh sans partage.

Un bon conseil pour nos concitoyen(e)s arabes :  le rapport de force actuel défavorable pour les Amazighs peut basculer à tout moment et faire regretter amèrement à certain(e)s leur aveuglement et leur égoïsme au moment où il était encore temps de construire un Maroc pour tous les marocain(e)s sans le transformer en un enfer pour tous et irrécupérable pour un autre siècle.


Auteur: Mohammed Hifad
Date : 2014-08-09


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Mohammed Hifad
Envoyer l'article à un ami
Article lu 15187 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: ouhammou Le : 2014-08-10
Titre:
Pays: France  

bravo pour la justesse et la clarté de votre analyse.  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant yn9k1xux ici :  
 
 

D'autres articles :

 
Les pouvoirs Algérien et Marocain : une grande menace pour les Amazighs
Quand on lit les messages échangés entre les pouvoirs algérien et marocain on se dit ces deux pays sont un exemple d'entente cordiale, amicale et fraternelle... Ce serait trop beau, la réalité est tout autre c'est plutôt "je t'aime moi non plus"; car par derrière ils fourbissent leurs armes et leurs forces dans le but de les utiliser le cas échéant pour se détruire mutuellement. On a là un exemple des plus éloquent de l'hypocrisie la plus criante dont les arabo-musulmans sont connaisseurs. ... Lire la suite - - Auteur: id Bawziki - Date : 2018-05-31

 

 
La bi-prière événementielle !
Je ne cultive pas le secret comme les polythéistes et les monothéistes pour obnubiler ,d’une manière consciente ou inconsciente , mes lecteurs et lectrices. Si je le fais pour les autres dans une situation initiale, j’ai la quasi-certitude que je le fais pour moi-même d’avance dans sa symétrie. Je ne dis, fais, sens et pense dans une situation initiale que ce que je souhaite que l’ISEO me fasse dire, faire, sentir et penser dans sa situation symétrique, pour rester égal à moi-même, constant, toujours équilibré et harmonieux dans mes situations globales , ... Lire la suite - - Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2018-03-06

 

 
Le Gouvernement Marocain célébrera-t-il sa journée nationale 2018 sans accidents de la circulation?
Comme à pareille époque chaque année, le Gouvernement Marocain à travers son Ministre du transport routier, consacre la journée du 18 Février à une grande mobilisation de tous les rouages de l'Etat pour que cette (seule) journée s'écoulera sans ou avec un minimum de dégâts matériel et humain,... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2018-02-18

 

 
La Shoah Catalane c’est Madrid, c’est l’Espagne, c’est Mariono Rajoy
Nous Bretons, avons les yeux tournés vers la Suisse, nos alliés naturels, que l’on voudrait coloniser au nom de l’Europe : une communautés de petits peuples, un exemple pour le monde, et qui sont déjà les alliés naturels des bretons. Comme le disait un Alsacien : « Quel dommage, docteur, qu’il y ait la France entre nous ! ».... Lire la suite - - Auteur: LOUIS MELENNEC - Date : 2017-11-19

 

 
Hommage aux victimes du 9 et 11 septembre 2001 : le Commandant Massoud et les 5000 victimes de World Trade Center
Il y a seize maintenant, les organisations de l’Islam politique ont orchestré deux attentats politiques meurtriers historiques espacés d’une seule journée : un à Afghanistan et l’autre à New York. Afghanistan, le dimanche 9 septembre 2001 : deux terroristes tunisiens du parti Ennahada ont assassiné le héros national Afghan le commandant Ahmad Shah Massoud. Ils sont Dahmane Abd el-Sattar (mari de l'islamiste Malika El Aroud d'origine marocaine) et Rachid Bouraoui el-Ouaer, deux hommes vivant à Bruxelles, en Belgique. Ils ont pu approcher Massoud grâce à une lettre de recommandation du Centre d'observation islamique ... Lire la suite - - Auteur: Mohamed EL OUAZGUITI - Date : 2017-09-11

 

 
Ce que je crois
Une « civilisation » en déroute, repliée autour de ses minarets et scandant des slogans rhétoriques dont les dérives se traduisent par l’appel au meurtre et au terrorisme. C’est l’expression qui me semble adéquate pour qualifier la majorité des sociétés arabo-musulmanes aujourd’hui et qui sont en proie à des soubresauts inédits qui secouent leurs fondements. Elles refusent de regarder la réalité en face et se réfugient dans un discours accusateur creux qui tourne en rond.... Lire la suite - - Auteur: Moha MOUKHLIS - Date : 2017-08-10

 

 
Emmanuel Macron : QUE SUIS-JE ET QUE PUIS-JE ?
Emmanuel Macron, jeune chef d’état « Jupitérien » a chamboulé les normes et les procédures d’antan, propres à l’élection du président de la république française ! du moins le pense-t-on ! Tout doit être rénové comme tout doit être neuf !... Lire la suite - - Auteur: Ahmed Assermouh - Date : 2017-08-08

 

 
L'amazighité vs l'arabo-islamisme
Les Amazighs qui continuent à supporters ou à adopter l'arabo-islamisme doivent savoir que cette culture est incompatible avec la leur. Tout le monde sait et voit autour de lui l'image donnée par l'arabo-islamisme : lutte intestine et fratricide , terrorisme, divisions , pouvoir totalitaire, hypocrisie, mégalomanie, despotisme etc..., il faut ajouter à cela une défiance internationale contre l'Islam et l'arabe. Même les pays arabo-musulmans se disent victimes, alors que c'est eux qui portent  les germes du terrorisme par leur croyance, dont il semble qu'ils en ont oublié les dogmes et la doctrine en l'abjurant. Par ce comportement ils ont poussé certains ....... Lire la suite - - Auteur: id Bawziki - Date : 2017-08-01

 

 
Imazighens & le SMIG démocratique revendiqué*
La réalité de la politique et du politique au Maroc fait état d’une crise anthologique profonde, qui remonte au début de cet exercice en 1962. Cette crise due essentiellement aux tentatives désespérées de concilier l’inconciliable en politique , en essayant de faire naître des comportements politiques des êtres Apolitiques (partis et toute forme de mobilisation), non seulement mais en faisant aussi recours,... Lire la suite - - Auteur: Anouar MAZROUB - Date : 2017-05-09

 

 
Tamazight se trouve face à une autre forme de négation : une pseudo reconnaissance théorique mais combattu dans les faits
Cela fait longtemps que je me pose la question sur les écrits de la ligue Amazighe des droits de l'homme qui ne se font uniquement qu'en langue arabe sans tenir compte de ceux qui ne la maîtrise pas. A moins que cette façon de faire n'ait d'autres buts non visibles.... Lire la suite - - Auteur: Madjid - Date : 2017-04-03

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.