Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

L’état Islamique perd la ville de Tal Abyad devant les unités de protection du peuple kurde

Après les deux dernières victoires successives de l’état Islamique (EI) sur l’armée Irakienne, qui ont permis à l’EI d’occuper la région d’Al Anbar d’étendre la frontière de leur état à jusqu’à 40km de la capitale Bagdad, cette fois ci, l’EI vient de perdre devant l’armée Kurde YPG (unités de protection du peuple kurde) appuyée par des groupes rebelles et les bombardements aériens de la coalition dirigée par les Etats-Unis. Cette défaite s’est traduite par la perte le 16 juin 2015 de la ville Tal Abyad en Syrie.

Tal Abyad était « stratégique » pour l’état islamique car c’est une ville frontalière avec la Turquie où peuvent transiter l’équipement, l’alimentation et autres destinés à la ville de Rakka, la capitale de l’état Islamique en Syrie.

Du coté des peshmergas, la prise de la ville Tal Abyad assure la liaison entre les régions qu’ils contrôlent dans la province de Hassaka et la ville de Kobané. Quant à la Turquie, un des alliés de l’état Islamique après le Qatar et l’Arabie, la victoire des forces Kurdes que ça soit Irakiens, Syriens ou Turques a un mauvais goût.

Le même jour il 100 ans, un 16 Mai 1916, la France et la Grande-Bretagne (avec l'aval des Russes et des Italiens) avaient signé les accords Sykes-Picot prévoyant le partage du Moyen-Orient à la fin de la guerre mondial en excluant purement et simplement les Kurdes. Cette fois les alliés occidentaux vont-ils refaire le même crime ?


Auteur: Mohamed El Ouazguiti
Date : 2015-06-17


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Mohamed El Ouazguiti
Envoyer l'article à un ami
Article lu 11226 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: abanar Le : 2015-06-18
Titre: bravo aux peuple Kurde
Pays: Switzerland  

le gouvernement turc n'est rien d'autre qu'une bande de terroristes lié aux autres comme le quatar et l'arabie mais ceux qui jouent avec le feu finissent tjrs par se faire bruler  
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: Amazigh marocain Le : 2015-06-18
Titre:
Pays: Italy  

Bravo,Bravo nous freres kurd.  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant 2v26t0ur ici :  
 
 

 
La Shoah Catalane c’est Madrid, c’est l’Espagne, c’est Mariono Rajoy
Nous Bretons, avons les yeux tournés vers la Suisse, nos alliés naturels, que l’on voudrait coloniser au nom de l’Europe : une communautés de petits peuples, un exemple pour le monde, et qui sont déjà les alliés naturels des bretons. Comme le disait un Alsacien : « Quel dommage, docteur, qu’il y ait la France entre nous ! ».... Lire la suite - - Auteur: LOUIS MELENNEC - Date : 2017-11-19

 

 
Hommage aux victimes du 9 et 11 septembre 2001 : le Commandant Massoud et les 5000 victimes de World Trade Center
Il y a seize maintenant, les organisations de l’Islam politique ont orchestré deux attentats politiques meurtriers historiques espacés d’une seule journée : un à Afghanistan et l’autre à New York. Afghanistan, le dimanche 9 septembre 2001 : deux terroristes tunisiens du parti Ennahada ont assassiné le héros national Afghan le commandant Ahmad Shah Massoud. Ils sont Dahmane Abd el-Sattar (mari de l'islamiste Malika El Aroud d'origine marocaine) et Rachid Bouraoui el-Ouaer, deux hommes vivant à Bruxelles, en Belgique. Ils ont pu approcher Massoud grâce à une lettre de recommandation du Centre d'observation islamique ... Lire la suite - - Auteur: Mohamed EL OUAZGUITI - Date : 2017-09-11

 

 
Ce que je crois
Une « civilisation » en déroute, repliée autour de ses minarets et scandant des slogans rhétoriques dont les dérives se traduisent par l’appel au meurtre et au terrorisme. C’est l’expression qui me semble adéquate pour qualifier la majorité des sociétés arabo-musulmanes aujourd’hui et qui sont en proie à des soubresauts inédits qui secouent leurs fondements. Elles refusent de regarder la réalité en face et se réfugient dans un discours accusateur creux qui tourne en rond.... Lire la suite - - Auteur: Moha MOUKHLIS - Date : 2017-08-10

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.