Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

Lame de fond en vue !

Le Président sortant d’une commune rurale , ivre mort , contacte devant moi un cousin pour le prier de dire à son fils, qui a une unité de production d’huile d’argan, de conseiller à son tour à ses ouvriers et ouvrières de voter pour le parti de la rose.

Bien sûr , ce cousin l’a fait car il ne veut pas que le précédent Président, un paysan chauffeur de camion et analphabète, soit de nouveau élu et revenir 20 ans en arrière par rapport à tout ce qui a été fait par le Président sortant au moins lui instruit , né en ville et plus ouvert par rapport au fanatique et tartufe qui l’a précédé; un fquih de formation et chauffeur de camion.

L’application de la fameuse loi des Musulmans du moindre mal ( « akhaffou ddararayne »)
La campagne électorale folklorique et festive n’est que la partie visible de l’iceberg . Les gens votent pour des personnes et pour des intérêts particuliers. Le sens du bien public n’existe pas encore pour les Marocain( e ) s après 59 ans d’indépendance. Les dits « Partis » ne sont qu’une formalité administrative imposée aux dits « candidats » . Ils n’existent pas également pour les dits « électeurs ». Tout sonne faux dans cette comédie collective.

L’argent public donné aux "Partis" en fonction du nombre de voix obtenues, n’est pas justifié puisque ces voix ne sont pas obtenues par les "Partis" eux-mêmes mais par des particuliers connus par les gens et cela n’a rien à voir ni avec les "Partis" ni avec leurs programmes ou avec la politique de l’Etat lui-même , s'il existe vraiment puisque c'est la famille royale qui a la part du lion jusqu'à présent . .

Tout ceci est connu par l’"Etat" , les médias nationaux et internationaux et la dite recherche universitaire mais chacun de son côté joue le jeu de l’hypocrisie et tient un sérieux langage d’élections ,d’ acteurs politiques et d’électeurs.
Et pourtant ce n’est encore qu’une fiction d’élections et de fausses institutions démocratiques qui tiennent plutôt du théâtre de dérision.


Auteur: Mohammed Hifad
Date : 2015-09-06


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Mohammed Hifad
Envoyer l'article à un ami
Article lu 14226 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant ywf4bn8i ici :  
 
 

 

D'autres articles :






Cherif, Hajj et compagnie
Auteur: Hha Oudadess - Date : 2019-04-01











 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.