Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

De l’arabo-intégrisme : le chant du cygne


Ce monde où nous vivons est caractérisé par la vitesse et l’accélération. Les repères « traditionnels » sont bousculés, ébranlés et les « valeurs » qui régissent les sociétés sont bouleversées. L’arabo-intégrisme, en tant que topique totalitaire, vacille, titube et tente, désespérément, de s’accrocher à des mirages anachroniques en rupture avec les sociétés qui avancent. Une tragédie.

Et voici que des cheikhs de l’Islam officiel wahhabite, des Abou truc, à bout de souffle, pondent des fatwas pour le moins insolites : pour ne pas être du reste, ils ont statué sur la prostitution légalisée, religieusement parlant, en Syrie, pour permettre à « leurs » combattants syriens de jouir des femmes sur des contrats de mariage à durée limitée : une heure maximum (pour céder la place aux autres) où les « moudjahidin » ont droit de contracter des mariages de passe avec des femmes âgées, au moins, de quatorze ans ou divorcées et respectueuses du Niqab. Histoire de galvaniser des guerriers au service d’un islam rigoriste et implacable. Qu’ils puissent déverser leur libido. Un bestiaire arabo-intégriste.

Et les ONGs arabes et les corporations politiques « progressistes » et « démocratiques » brillent par leur silence assourdissant. C’est un oxymore.

Et voici que des Cheikhs intégristes marocaines, sorte d’émigrés en situation irrégulière sur la terre amazighe, accusent la mouvance amazighe d’apostasie et militent, effrontément, pour l’instauration de la dilapidation, la décapitation, l’amputation des mains des voleurs et le recours à l’urine des chameaux pour soigner ses maux. La médecine du désert héritée des Abou Lahab et autre Abou Hanbal…

Et voici que des corporations politiques et des associations en manque de démocratie, minées par un discours religieux misanthrope s’activent pour dévier la revendication amazighe en organisant des kermesses pour ameuter le troupeau des décervelés contre la langue et la culture amazighes. Et le silence complice du Fkih du gouvernement Benkiran.

Et le silence assourdissant du pouvoir relève d’une stratégie machiavélique qui peut conduire vers l’impasse. Le replâtrage idéologique et la vision politicienne conjoncturelle ne constituent pas une solution. L’avenir du pays risque d’être hypothéqué. La déflagration risque d’être une marée incontrôlable.

En fait, le fond du problème est simple : la souveraineté amazighe dérange. Les discours menaçants des « tutsis » et autres « hutus » relèvent d’une vision extrémiste bloquée qui refuse de reconnaître la réalité du pays. Une réalité amazighe.

En psychanalyse, cela relève du « déni de la réalité ». Les rapports de force ont changé et connaissent des mutations quotidiennes. La peur a changé de camp. Les tenants de la doctrine arabo-intégriste font face à un discours identitaire amazighe autochtone qui refuse, légitimement, de céder. Les amazighes ne veulent plus endosser le rôle de « mercenaires » embrigadés au service de causes qui ne sont pas les leurs et dont les conséquences leur sont fatales.

Les arabo-intégristes croient détenir la « Vérité » totale et absolue, à l’image de Dieu. Frappés d’une cécité intellectuelle, ils ne voient le monde qu’à travers le prisme d’une vision ségrégationniste qui leur octroie le statut de race « supérieure », calquée sur le modèle hitlérien, de sinistre mémoire.

Ils veulent maintenir le statu quo et font feu de tout bois : aux accusations des amazighes d’apostats, se conjuguent les allégations farfelues qui les traitent d’alliés du sionisme, de l’impérialisme et du diabolisme. Et les amazighes sont sur leur terre ancestrale. C’est très grave.

Il est des signes qui sont révélateurs. De la décadence de l’arabo-intégrisme. Le chant du cygne, cet oiseau grégaire qui, avant de mourir, pousse un dernier cri. Obnubilés par un discours monolithique et « cannibalisé », plusieurs plumitifs, intellos à la solde du wahhabisme, plumitifs prêts à se vendre au plus offrant, barbouse déguisées en « penseurs » se livrent, sur la toile, à des attaques systématiques contre l’amazighité et ses défenseurs.

Des « acteurs » gavés par un discours obsolète qui sont désemparés face à la résurgence d’un discours amazighe sans complaisance, qui ne « mâche pas ses mots », qui bouscule, dérange et exaspère le ronronnement dogmatique des porteurs d’eau d’une idéologie exogène et pernicieuse qui hypothèque l’avenir de notre pays.

Les arabo-intégristes ne veulent pas admettre que les Amazighes sont chez eux et n’ont besoin d’aucun tuteur ou parrain qui leur dicte leur mode de vie, leur vision du monde et de l’Autre et qui prétend combler leur besoin spirituel en gérant leurs âmes.

La résistance amazighe s’est faite avec des armes, elle se fait à présent par la production d’un discours fondé sur des valeurs à même de permettre à notre pays de s’arrimer aux sociétés qui avancent : des sociétés démocratiques, respectueuses des autres, de la diversité, de la tolérance et de la coexistence pacifique et fructueuse des peuples, cultures et identités.

Les Amazighes sont chez eux, sur leur terre et militent pour défendre leurs libertés. Le temps leur a donné raison car leur choix est celui de l’avenir et de la liberté. Leurs détracteurs se comportent comme s’ils sont dans un pays conquis, une sorte de terres amazighes occupées. C’est dangereux. Que les hommes de bonne volonté y réfléchissent.


Auteur: Moha MOUKHLIS
Date : 2016-07-03


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha MOUKHLIS
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10990 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: أمازيغي أزواغي Le : 2016-07-14
Titre: hhhh
Pays: Niger  

 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant vnxxn5nw ici :  
 
 

 
Hommage aux victimes du 9 et 11 septembre 2001 : le Commandant Massoud et les 5000 victimes de World Trade Center
Il y a seize maintenant, les organisations de l’Islam politique ont orchestré deux attentats politiques meurtriers historiques espacés d’une seule journée : un à Afghanistan et l’autre à New York. Afghanistan, le dimanche 9 septembre 2001 : deux terroristes tunisiens du parti Ennahada ont assassiné le héros national Afghan le commandant Ahmad Shah Massoud. Ils sont Dahmane Abd el-Sattar (mari de l'islamiste Malika El Aroud d'origine marocaine) et Rachid Bouraoui el-Ouaer, deux hommes vivant à Bruxelles, en Belgique. Ils ont pu approcher Massoud grâce à une lettre de recommandation du Centre d'observation islamique ... Lire la suite - - Auteur: Mohamed EL OUAZGUITI - Date : 2017-09-11

 

 
Ce que je crois
Une « civilisation » en déroute, repliée autour de ses minarets et scandant des slogans rhétoriques dont les dérives se traduisent par l’appel au meurtre et au terrorisme. C’est l’expression qui me semble adéquate pour qualifier la majorité des sociétés arabo-musulmanes aujourd’hui et qui sont en proie à des soubresauts inédits qui secouent leurs fondements. Elles refusent de regarder la réalité en face et se réfugient dans un discours accusateur creux qui tourne en rond.... Lire la suite - - Auteur: Moha MOUKHLIS - Date : 2017-08-10

 

 
Emmanuel Macron : QUE SUIS-JE ET QUE PUIS-JE ?
Emmanuel Macron, jeune chef d’état « Jupitérien » a chamboulé les normes et les procédures d’antan, propres à l’élection du président de la république française ! du moins le pense-t-on ! Tout doit être rénové comme tout doit être neuf !... Lire la suite - - Auteur: Ahmed Assermouh - Date : 2017-08-08

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.