Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

«Une femme peut aller au paradis, tant qu’elle est accompagnée par un homme» : le sermon prononcé à la mosquée du Prophète à Médine

Le Royaume Conservateur d’Arabie Saoudite s’ouvre lentement mais surement au rôle des femmes dans la société et pour la première fois dans l’histoire du pays, un chef religieux important a déclaré que les femmes pouvaient être acceptées au paradis.

Dans un sermon prononcé à la mosquée du Prophète à Médine vendredi dernier, l’Imam progressiste le Cheikh Salah Al-Budair a déclaré que les femmes pouvaient être admises au paradis, tant qu’elles sont accompagnés par des «parents mahram» (des parents masculins, qui ne conviennent pas pour le mariage selon la loi islamique).

« Je sais que je vais choquer beaucoup de gens en disant ça, mais je pense que les femmes peuvent effectivement être admises au paradis d’Allah, » a déclaré l’Imam. « Le Prophète a dit ‘qu’aucune femme ne peut voyager sans un Mahram’. Voyager au ciel est le plus grand des voyages de toute l’existence des bons musulmans. Je ne crois pas que le Prophète voulait dire que ce voyage était une exception. Je pense qu’une femme peut entrer au paradis, aussi longtemps qu’elle est accompagnée d’un homme de sa famille. Ceci dit et bien entendu, cela implique qu’au moins un membre masculin de sa famille soit admis au paradis lui-même… »

Cette déclaration surprenante est en rupture complète avec la politique traditionnelle du pays, qui stipule que la femme ne peut jamais être admise au paradis, en toutes circonstances.

Le Cheikh Salah Al-Budair a réitéré sa position d’hier, lors d’un panel de discussion sur le rôle des femmes dans la société islamique. Il a déclaré qu’il était convaincu que «plusieurs femmes musulmanes qui étaient de bonnes mères et de bonnes épouses », ont déjà été admises au paradis.

Un groupe d’érudits conservateurs et de chefs religieux à travers toute l’Arabie Saoudite, supervisé par le ministère des Affaires islamiques du pays, ont signé une déclaration condamnant le sermon de l’imam comme étant un blasphème, et réaffirmant que « seuls les hommes sont dignes d’aller paradis ».

« Il est de notre responsabilité de répandre la vraie parole de Dieu, et toutes les personnes irresponsables comme le Cheikh al-Budair ternissent l’image de l’islam et ses paroles sont contraires aux enseignements du Coran et du Hadith. » Affirme la déclaration. « Les femmes sont coupables par nature et, par conséquent, ne peuvent pas être admises dans le royaume de Dieu. Bien sûr, elles doivent tout de même vivre une vie pieuse pour aider leurs fils et leurs maris à aller au paradis. »

Les savants ont dit que beaucoup de groupes déviants et d’individus au cours des siècles ont été responsables de la diffusion de ces fausses croyances, qui ne font pas partie de l’enseignement de l’Islam. Ils ont conseillé à tous les musulmans de se « tenir à l’écart de tous les rituels et les croyances qui ne sont pas islamiques. »

Le Ministre des Affaires Islamiques, des Waqfs, de l’Appel et de l’Orientation, le Cheikh Saleh al-Sheikh a déclaré au journal à al-Watan que le Cheikh Al-Budair pourra toujours être un prédicateur, mais qu’il sera désormais étroitement surveillé.

Le simple fait que l’Imam progressiste n’a pas été arrêté, suggère qu’un certain nombre des membres influents de la famille royale sont peut-être secrètement venus lui porter secours.

Les rumeurs ont déjà commencé à se répandre, relayées par les médias saoudiens, que la princesse Fahda bint Falah bin Sultan, deuxième épouse et mère du prince héritier Mohammed, aurait usé de ses pouvoirs pour empêcher l’arrestation de l’imam.

La controverse a suscité des réactions de la part de divers groupes de la région, y compris Al-Qaïda dans la péninsule arabique, qui a promis de tuer l’Imam s’il ne ne s’excuse pas sur le champ.

Le Cheikh Salah Al-Budair devrait prêcher de nouveau à la mosquée du Prophète vendredi prochain, et son sermon promet de beaucoup attirer l’attention des médias et des autorités religieuses.

Source : nouvel ordre mondial


Date : 2016-07-15


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
Envoyer l'article à un ami
Article lu 11595 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant tufhj9d8 ici :  
 
 

 
La logique bivalente et le terrorisme
Introduction. Rappelons qu’on qualifie une logique de bivalente si, en ce qui concerne le jugement, elle n’admet que deux valeurs qui s’excluent mutuellement : le vrai et le faux. Disons tout de suite qu’il n y a pas de place pour les nuances. C’est comme s’il ne devait exister que le noir et le blanc. Cela ouvre la porte, en grand, à la confrontation. L’intercompréhension, le travail en équipe, l’écoute, l’ouverture ... ... Lire la suite - - Auteur: Hha Oudadess - Date : 2017-08-29

 

 
l’Association Mimouna : Approfondir le Dialogue Judéo-Musulman et celui de toutes nos cultures
Le Mardi 24 mai 2016 à la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc à Rabat, l’Association Mimouna a organisé, la Conférence Nord-Américaine de la Communauté Juive Marocaine portant sur le thème « Approfondir le Dialogue Judéo-Musulman et celui de toutes nos cultures », à laquelle ont participé plus d’une centaine de marocains juifs et de marocains musulmans. Elle a rendu publique le communiqué suivant : ... Lire la suite - - Auteur: Association Mimouna - Date : 2016-05-31

 

 
Marrakech : Les Amazighes du Maroc veulent rompre avec l’anarchie et la dispersion
Dans un appel lancé hier par la Fédération Nationale des Associations au Maroc (FNAA), elle appelle au regroupement de toutes les organisations amazighes marocaines dans une seule structure forte capable de porter plus haut les aspirations du peuple le plus ancien de la méditerranée. En effet, les Amazighs durant toute leur histoire ont toujours un problème avec l’organisation. A ne citer à cet égard que le témoignage d’un des sociologues français en 1928 paru dans les Annales de géographie français qui a dit à la page 548 : «On méditera les conclusions de Mr Gsell, sur le caractère des Berbères, leur impuissance, à s'organiser par eux-mêmes, leur répugnance à se soumettre à une discipline et à s'unir d'une manière durable. En France, les forces d'unité l'emportèrent toujours sur les forces de dispersion. A cet égard, la Béribérie et la France forment le contraste le plus complet ». Un siècle après ce témoignage et avec tous les changements géopolitiques que vie l’Afrique du Nord actuellement et le recul d’histoire qu’ils ont acquis les Amazighs, cette impuissance à s’organiser par eux même sera-t-elle une partie de leur histoire ? ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2015-12-11

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.