Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

Facebook est finalement le plus grand parti politique au Maroc


Le réseau social Facebook est finalement depuis plusieurs années consécutives est classé le premier parti politique sans rival au Maroc ! Ce nouveau parti a résolu un grand problème dans le système politique marocain. Les partis politiques traditionnels sont sans exception connus par l’absence totale de la démocratie dans leurs instances et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle chaque parti politique a donné naissance à plusieurs partis politiques. Le parti arabo-nationaliste de l’Istiqlal a donné son premier enfant le parti arabo-socialiste de l’USFP fidèle au parti Baath Syrien dès les premières années de l’indépendance, qui a son tour a donné naissance à huit autres partis politique de même idéologie. La cause est simple, les nouveaux jeunes leaders n’ont aucune chance à grimper les grades du parti que de créer un autre parti. Le même phénomène règne dans les syndicats.

Ce processus a donné à ce jour plus de 34 partis politiques mais aucun d’eux n’a jamais eu plus de 1,5 millions de voie de vote des 40 millions des marocains. Finalement le gouvernement ne représente en réalité que 1,5 millions de citoyens.

Mais aujourd’hui, la nouvelle technologie a donné à ce peuple un nouveau parti politique appelé Facebook. Il est sans hiérarchie et sans instances bureaucratiques. Chaque membre du parti à le droit d’exprimer librement son idée et avec la langue qu’il maitrise. Si son idée exprime un problème général, elle fait tache d’huile en moins d’une semaine. Bref le don technologique a résolu les deux principaux problèmes du système politique marocain : la liberté d’expression et la transparence.

Sur Facebook, les marocains ont finalement décidé à s’organiser et prendre en charge les maux et les cancers du pays. Chaque scandale filmé ou photographié fait tache d’huile en quelques jours et parfois déclenche des manifestations et tout de suite les autorités, le gouvernement réagit par des communiqués, des débats au parlement et parfois des actions.

Les cas d’exemple sont nombreux à ne citer que les derniers évènements : l’affaire des déchets italiens, l’insécurité dans les villes, la corruption, la situation catastrophique des hôpitaux, l’absence des enseignements dans les écoles éloignées, la vague de froid qui attaque les villages montagnards, les victimes des inondations, la situation chaotique des routes, l’interdiction des prénoms amazighs des nouveaux nés etc… la liste est langue.

Le dilemme est que le parlement ne fait plus que reformuler le sujet qui fait tache d’huile sur Facebook en question orale dans les séances de questions réponses transmises sur les chaines TV chaque fin du mois. Son existence est de fait purement secondaire.

Et si demain Facebook est reconnu comme parti politique, il gagnera les élections à 100%. Il faut commencer à y penser.


Auteur: Amazighworld
Date : 2016-07-21


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Amazighworld
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10263 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawziki Le : 2016-07-24
Titre: La méritocratie revient d'abord à ceux qui sont sur le terrain
Pays: France  

 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant 6i7suxv8 ici :  
 
 

 
Est-ce que l'actuelle campagne présidentielle Française s'oriente-t-elle vers la réouverture du dossier de "colonisation" en Afrique du Nord?
Depuis quelques jours la polémiques est soulevée par la visite en Algérie du candidat à la présidence de la République Française Monsieur Emmanuel MACRON les 13 et 14/02/2017 et au cours de laquelle, il avait accordé une interview à une chaîne de télévision locale (libre) sur la période de la présence Française en Algérie durant 132 ans et qu'il ... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2017-02-21

 

 
Kuweit et Arabie ont réussi là où il a échoué Donald Trump: la force de la dictature
Lorsque le président américain Donald Trump a signé son décret de stopper le programme des réfugiés Syriens sur le sol américain et d’interdire l’entrée des ressortissants de sept pays musulmans pour 90 jours, le monde entier a exprimé sa révolte contre ce décret qualifié de raciste. En premier lieu, se sont les américains eux même, qui ont manifesté dans les aéroports et devant la cour de justice qui a fini par annuler le décret du président. ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-02-17

 

 
L’Algérie est-elle en train de recouvrir son identité en douceur
C’est pour la première fois de son histoire que l’Algérie officielle a pu reconnaitre publiquement son amazighité. Elle a édité un timbre pour commémorer la première année de l’Officialisation de la langue Amazighe dans une Algérie jadis Arabe. ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-02-08

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.