Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

Maroc, Qui fait avancer la cause Amazighe, voter nul ou voter utile ? Il est temps de bien réfléchir….

Depuis bien très long temps que les différentes fractions du mouvement Amazigh au Maroc, à chaque compagne électorale, appellent aux boycottes des élections. Les raisons toujours avancées sont toutes logiques, réelles et bien argumentées.
Par ailleurs, après cette long expérience du boycotte, il est temps de se demander avec toute sincérité et responsabilité si ce choix a réellement fait avancer la cause Amazighe au Maroc ? Car c’est pour bien ça l’objectif ultime du mouvement amazigh ?

Si on revient aux élections précédentes de 2011, le parti politique le plus hostile à l’amazighité, que l’histoire a connue en Afrique du Nord est le PJD des islamistes des frères musulmans marocains. Il avait fait sa compagne électorale franchement et directement contre la langue et l’identité Amazighe au Maroc, et pourtant il s’est classé le premier aux élections et il a dirigé le gouvernement.

Les funérailles spectaculaires du militant Omar khaleq au Sud-Est

Pourquoi ?

Est-ce que parce les sympathisants de la question Amazighs sont minoritaires ? Absolument pas. La preuve tangible est que la première revendication du mouvement Amazighe, qui est l’officialisation de la langue, est adoptée comme première revendication de la liste de revendication qu’il avait établi le peuple marocain en 2011 sous la direction du fameux mouvement 20 Février qui fait sortir dans les rues des millions de manifestants que jamais l’histoire du Maroc n’a connu.

Ceci témoigne d’un grand impact dans la société marocaine. Plus encore, parmi les composantes qui constituaient le mouvement 20 Février en 2011, il n’y a que le mouvement Amazigh qui continu à manifester dans les rues avec le même rythme, sinon plus. Les funérailles spectaculaires du militant Omar khaleq au Sud-Est en témoignent.

Pourquoi donc ce dilemme ?

La réponse est simple, c’est tout simplement parce que les concernés en premier lieux de cette cause boycottent les élections ! Et lorsqu’ils boycottent, leurs voix ne comptent pas dans les urnes et ils ne participent même pas à influencer le courant des compagnes électorales pour au moins barrer la route devant les pires ennemies. Ce jeux s’appelle dans le langage d’aujourd’hui : les premières leçons de la politique, ou la politique pour les nuls.  

Lorsque le PJD avait gagné les élections de 2011, c’était avec 1,5 millions de voix électorales seulement. Très peu par rapport à un pays de 40 millions d’habitants. Mais c’est ce peu de voix, qui ont permis à Mr Binkrane et Mr Daoudi de faire le veto à la cause amazighe malgré sa légitimité. Si parmi les centaines et les centaines de milliers des Amazighs qui manifestent ici et là, au Sud Est, au sud, au Nord, au centre et partout, il y a juste cinq cents mille qui avaient fait le vote sanction au PJD, la balance aurait penché autrement !

Dans ce cas-ci, la loi organique de l’Amazighe aurait avoir un autre sort. Ce n’est pas nécessairement comme le souhaite les Amazighs, mais pas du tout comme si elle est entre les mains d’un ennemi de la cause. Qui a explicitement, et avec méditation, traité cette loi organique :

  • sans consultation de la société civile concernée,
  • à la dernière minute de son mondât et en 2eme phase électorale,
  • en dernier lieu et après avoir promulguée les autres lois organiques qui devraient en tenir compte, comme la justice par exemple,
 
Benkirane dans le congrès de la langue Arabe, noter les arguments qu’ils avancent sur l’arabe et noter que c’est l’association MUR  du couple fatima Nejjar et Benhammad qui organise.

C’est pour mieux contenir cette langue à ne pas se propager et laisser le champ libre à la langue des habitants d’Arabie. Le parti ne le cache pas, il a même crée une association de défense de la langue arabe, pas en Arabie saoudite mais au Maroc ! Mais jamais une association de défense de la langue Amazighe qui en a besoin !!  Il organise chaque année un congrès didé à cette langue. Dans le dernier, le chef du gouvernement a même avoué que l’émir de Qatar – le plus controversé dans le monde entier- lui a fait une confidence : « si les marocains ne défendent pas la langue personne ne le fera au Monde, même les arabes eux même ». Cela se fait pour imaginer la suite.

Maintenant, il est temps aux militants Amazighs, aux sympathisants de la cause Amazighe, à tous les démocrates de comprendre que voter pour le moindre mal est aussi un acte de militantisme beaucoup mieux que laisser -par le vote nul - le pire gouverner.

Cela se fait partout dans le monde.


Auteur: Amazighworld
Date : 2016-09-29


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Amazighworld
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10470 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: CITOYEN - PLUSIEURS Le : 2016-09-30
Titre: TOUT A FAIT D'ACCORD ........
Pays: Morocco  

TOUT A FAIT D'ACCORD ........  
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: id Bawziki Le : 2016-10-01
Titre: Vote ou pas vote, l'Amazigh sera toujours perdant, car c'est le Makhzen anti- Amazigh qui décide et qui applique.
Pays: France  

 
 
 

 
Commentaire N° : 3
Par: Ait Lohamed Madjid Le : 2016-10-02
Titre: Qui fait avancer la Cause Amazigh: Voter nul ou voter utile ? Il est temps de bien réflechir
Pays: Algeria  

L'exemple du PJD ne constitue pas, me semble t-il, une référence à partir du moment où les tenants de ce parti fort bien instruits de la religiosité majoritaire des Marocains et peut être bénéficiaire d'un soutien sournois du pouvoir en place et en absence d'un corps électoral conséquent, il ne pouvait qu'obtenir la majorité? Méme Relative. Ce qui lui permettra avec l'appuie,non exprimé, silencieux et absentéistes des adversaires de tamazight, de bloquer dans les deux chambres toutes avancée proposée à ce sujet. Quant à l'officialisation de Tamazighte, je crois que s'il y a une lecture à la lettre, Nous pouvons relever que l'article 5 confirme que l'arabe demeure la langue officielle de l'état et que Tamazighte relève du patrimoine culturel de tout les marocains sous conditions. Les précisions sont de taille. J'ai déjà traité ce problème de constitutionnalisation qui demeure flou. EN UN MOT TAMAZIGHT N'est Ni Nationale Ni Officielle au sens juridique et constitutionnel du terme. Tout est faux, ce n'est que du machiavélisme politique. Quant à la participation sous forme de vote blanc ou d'absence au scrutin, c'est vrai la question se pose avec acuité. Mais par manque de confiance dans les scrutins et par craintes supposées ou réelles de détournement des bulletins de votes au profit du nom à Tamazight, les amazighophones, tout majoritaires qu'ils sont, préfèrent s'absenter. C'est peut etre une erreur de calcul et qu'il aurait mieux valu voter positivement et massivement pour obliger les bureaux de vote à communiquer aux pouvoirs publics les résultats réels qui ne seront sans doute pas déclarés officiellement comme tel par ces derniers. Mais là, la donne est autre par crainte des retombées politiques nationales et internationales du fait des pressions execées et par le mouvement amazigh et par les citoyens amzighophones relayé par l'opinion internationale. Dans ce cas, je ne sais si, comme il est dit; la politique de la chaise vide n'est pas toujours payante. Et c'est un dilemme des deux cotés. Pour ce qui est de l'Algérie, en plus du copie coller de certains articles marocains sur ce sujet, Tamazight n'est pas réellement reconnue ou proche de la reconnaissance art (4) comparativement à l'arabe (article 3 et 4). La constitution risque même de la faire disparaître (article 212)  
 
 

 
Commentaire N° : 4
Par: Laic Le : 2016-10-03
Titre: La mascarade des elections ou quadrature du cercle!!!
Pays: Morocco  

C'est une évidence que notre noble cause l'amazighite est un sujet delicat pour le pouvoir et c'est bien lui qui le gère directement, le gouvernement n'est qu'un paravent...afin de s'approcher du pouvoir benkiki et consorts montrent leur amazighophobie notoire en plein jour ,pas besoin de schéma .Imazighn doivent ainsi procéder par élimination :le boycot ,comme il est démontré ci-dessus n'avance pas notre cause,le pjd et l'istiqlal sont des ennemis héréditaires de tous ce qui est en relation avec Tamazight,le mouvement populaire est dangereux plus que les obscurantes islamiques c'est un parti qui se dit amazigh et qui n'a rien fait de tangible à l'amazighite et ce depuis 195 malgre sa participation à la gestion des affaires du pays ,,,,les pseudo progressistes sont toujours imbibés de l'idéologie raciste du pan arabisme malgré les apparences trompeuses ...donc il reste ceux que l'on connaît vraiment ,même s'ils nous promettent la lune,et qui peuvent influencer le pouvoir si imazighn sont unis et solidaires entre eux on peut s'imposer et avancer notre cause c'est un point de vue qui vaut ce qu'il vaut .  
 
 

 
Commentaire N° : 5
Par: DASSARI Mohamed Le : 2016-10-04
Titre: Fin de la campagne des élections législatives 2016 au Maroc (2)
Pays: Morocco  

La campagne électorale pour les législatives du vendredi 07/10/2016 tire à sa fin et le train des candidats des 30 partis politico-religieux ayant les moyens de sillonner les 4 coins du pays arrive en gare, avec un espoir maigre de croire qu'ils aient convaincu les citoyens de pouvoir encore croire en leur discours démagogique et mensonger.
Les orateurs sans vergogne, sont allés baratiner les foules dans les endroits les plus reculés du pays en organisant des meetings de propagande miroitant de fausses promesses de parvenir à faire changer le cours de leur vie.
Bien entendu aucun représentant des partis en déplacement dans nos zones rurales n'utilisait la langue du coin qui est la langue ancestrale du Maroc (Tamazighte), car nos politico-religieux ne la maîtrisent pas comme d'ailleurs ils l'ont toujours combattue à l'intérieur du Parlement depuis qu'a ouvert ses portes à tous les citoyens possédant une carte nationale, mais issus d'identité différente.
Et le souci des citoyens d'identité Amazighe Marocaine aujourd'hui se résout à la participation ou au boycott de ces élections qui ne leur avaient jamais rien apporté de positif pour améliorer leur sort et conditions de vie depuis 60 ans? Car le seul parti politique qui aurait pu être leur porte-parole et leur défenseur, avait été dissous par une décision de Justice ou le tribunal administratif de Rabat le 13/01/2010, sur des des poursuites entamées par l'Ex-Ministre de l'Intérieur et actuel Ambassadeur du Maroc en France Monsieur Chakib BENMOUSSA, s'agissant du "Parti politique Démocratique Amazigh" (PDAM) dont le Secrétaire généra était Maître Ahmed ADGHIRNI.
Seulement malgré l'ignorance et l'illettrisme ayant touché plus d'un tiers (1/3) des inscrits, il faudra magré l'handicap inciter nos concitoyens d'aller glisser un bulletin dans la boite selon le choix de conscience, pour rempre l'équilibre et "barrage" aux partis religieux et leurs alliés, pour que notre pays ne deviendra pas un second "Moyen-Orient" et sombrer dans les discours conduisant aux violences et aux destructions.
Il est aussi juste de se rappeler les journées d'humiliation faite à la langue Tamazighte durant certaines sessions du Parlement et entres celle du lundi 28/04/2012 provoquée par une question posée en Tamazighte par la députée Fatima TAÂMRANTE le lundi 30/04/2012, suivie par une vague de protestations d'opposants hostiles à la pratique de la langue Amazighte au Parlement où la langue Arabe seulement est reconnue de droit.
Le 04/10/2016
 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant eql01y1i ici :  
 
 

 
Historique : Trump inaugure le premier vol historique entre l’Arabie et Israël avec en plus 380 milliards de $ dans la poche
Plusieurs journaux américains se sont arrêtés sur cet évènement jugé historique. Dans une dépêche de l’Associates presse (AP), l’agence de communication américaine a souligné : « En fait, le vol du président Trump d’Arabie Saoudite vers Israël est le premier dans l’histoire entre les deux pays ». ... Lire la suite - - Auteur: Mohamed EL OUAZGUITI - Date : 2017-05-22

 

 
Maroc : La question de la terre va-t-elle faire naitre un second mouvement Amazigh ?
Les manifestations annuelles à l’occasion du printemps démocratique Amazigh, appelé Tafsut, qui s’organisent chaque au 20 Avril au Maroc ont vu naitre cette fois ci de nouvelles figures d’un autre âge. Celui du Maroc de la résistance. Si le mouvement Amazigh au Maroc est resté portée jusqu’ici par une jeunesse militante dans la rue et dans les universités marocaines, cette année à la manifestation de Rabat qui a eu lieu le 23 Avril 2017, a vu venir des vieux et des vielles du Maroc profond. Celui qui avait pris les armes contre le colonialisme français et espagnol : leurs visages et leur regard est resté symboles de la résistance armée.... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-04-24

 

 
La souffrance des immigrés Amazighs en France aux années 1970
C’est une interview d’un immigré Kabyle à une chaine française en 1970. C’est une dure réalité d’un peule marginalisé dans son propre pays et obligé d’immigré chez un de ses colonisateurs.... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-03-24

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.