Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

La mesure et la démesure


Il y a de ces événements et de ces prises de position aveugles qui suscitent l’interrogation et même le doute, voire le mépris!

Poutine, l’homme fort du moment, et au plan planétaire, a vu la candidature de son pays au conseil des droits humains, tout crument et simplement rejetée !

Une manière de lui notifier la déception et la colère de nombreuses associations humanitaires quant aux bombardements aveugles que la Russie mène avec rigueur sur ALEP en Syrien. Il est reproché à Poutine de jouer avec le feu en défendant frontalement Bachar Al Assad, l’assassin de son peuple.

La reconduction de la Russie pour un deuxième mandat de trois ans au conseil des droits humains est donc ratée. Un échec dont Human Rights Watch tire une satisfaction sans pareil !

Le problème, crée par cette situation ubuesque, aussi incompréhensible qu’injuste, est que l’Arabie Saoudite, rudement critiquée par les ONG, à son tour, pour les bombardements qu’elle mène abusivement au Yemen.

Elle est soutenue, en cela, par des pays dits musulmans, qui sont en réalité sous son commandement forcé et implacable. Des pays comme le Maroc, parti en guerre sur ordre des Saoudiens, n’a strictement rien à reprocher au Yémen si loin et si pacifique ! Il se trouve que le peuple chiite du Yémen, les HOUTHIS notamment, sont soutenus et armés par l’IRAN des ayatollahs !

Cette Arabie Saoudite, en revanche, s’est vue élire au conseil des droits humains bien qu’elle tue impunément au Yémen et qu’elle sévit férocement et cruellement, et au quotidien, contre sa propre population dont les Femmes sont tout simplement considérées comme du bétail !

Comment HRW pourrait- elle justifier que la Russie de POUTINE est plus condamnable, au plan des droits humains, que l’Arabie Saoudite?

Il aurait été nettement mieux que les deux nations soient exclues du conseil des droits humains ! Ce conseil Onusien, élit domicile à Genève : n’est-ce pas, peut-être la raison de cette démesure ?

Aller savoir ?


Auteur: Ahmed Assermouh
Date : 2016-10-30


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Ahmed Assermouh
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10229 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant 79fqf736 ici :  
 
 

 
"The spectators" a écrit: L'Algérie bombe à retardement
Comment l’Algérie pourrait détruire l’Europe”, titre “The Spectator”. Si les prédictions de ce journal britannique se révèlent exactes, l’invasion migratoire que les Allemands ont connue en 2015, en accueillant 1 million de réfugiés, sera une broutille à côté du gigantesque tsunami que la France pourrait subir dès 2017. ... Lire la suite - - Auteur: Id Bawziki - Date : 2017-01-26

 

 
Bilan d’un intellectuel marocain pour 2016/2017
Le printemps des peuples en Afrique du Nord et au Proche Orient a été transformé chez nous en cauchemar par les pays occidentaux.Si nous prenons l’exemple de la Tunisie, qui a commencé la première, ce qui est normal, grâce à Bourguiba qui a su instruire son peuple, tout allait bien au début pour elle et d’autres pays ont vite suivi son exemple.... Lire la suite - - Auteur: Mohammed Hifad Agrrame - Date : 2016-12-29

 

 
Savoir d’où nous venons, C’est savoir ce que nous sommes !
Pour nos parents, la situation actuelle du pays est bien meilleure par rapport à ce qu’il y avait juste au début du siècle dernier. Un ancien mokhazni du caïd Mokhtar , de Chiadma, dans la région de Mogador, m’a dit un jour qu’il n’y a plus le Makhzen qu’il avait connu au pays. Le caïd l’envoyait faire «al-baht», l’enquête, et lui rapporter autant d’argent qu’il pouvait sous peine d’être sévèrement puni.... Lire la suite - - Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2016-10-12

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.