Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

Pourquoi Trump a exclu l’Arabie Saoudite des 7 pays musulmans interdits d’entrer aux états unis ?


Globalement l’opinion publique américain est contre la décision du président Trump d’interdire, pendant 90 jours, l’entrée aux états unis des réfugies Syriens et les porteurs de visa ou de green-card venant des pays concernés. La presse a expliqué par la suite que les pays concernés sont les sept pays musulmans suivants : Iran, Iraq, Yémen, Syrie, Somalie, Soudan et la Libye.

De l’autre côté il y a aussi les supporteurs de cette décision qui de leur côté reprochent à ce qui ont protesté contre de faire ce qu’ils appellent la politique du ridicule. « Pourquoi vous avez accepté auparavant que les américains bombardent certains de ces pays musulmans et maintenant vous protesté contre leur interdiction d’entrer aux USA ? » expliquent-ils. Une bonne partie de la presse titre « how bombing is ok, but banning NO ?». En effet quatre des sept pays ont déjà été bombardé par les américains : Iraq, Syrie, Soudan et Somalie.

La presse américaine comme Bloombergs and Forbes se posent la question pourquoi Trump n’a pas interdit les citoyens originaires de son empire financier ? En faisant référence à l’Arabie saoudite malgré qui a elle été l’ingénieur et l’exécuteur des attaques du 11 septembre. 70% des terroristes étaient des saoudiens !

Quant au journaliste américain SETH J. FRANTZMAN, lui est allé plus loin en précisant que les sept pays n’ont pas été choisis par Trump mais par l’administration Obama. Il précise que l’ordre signée par Trump n’a parlé que des refugiés Syriens mais et absolument pas des sept pays musulmans soulevés par les medias internationaux.

Il ajoute que c’est l’administration Obama qui a sélectionné les sept pays musulmans depuis l’année dernière. En Février 2016 le département d’état sous l’administration Obama avait lancé son programme « Visa waiver program improvement and terroriste travel prevention act of 2015» qui interdit les visa a ceux qui ont voyagé aux sept pays musulmans suivants : Yémen, Syrie et Libye, Iraq, Iran et Soudan après le 1er Mars 2011. Ces pays sont nommés les nations concernés « nations of concern ».


Lorsque que l’ordre du Trump a parlé des refugiés syriens, il a ajouté les pays concernés (nations of concern) qui sont déjà défini par l’administration qui était avant lui.

De ce fait, une bonne partie de la presse américaine a reproché aux anti-Trump pourquoi ils n’ont pas protesté contre l’ordre d’Obama sur les sept pays que Trump a appliqué aujourd’hui en leur ajoutant les réfugiés Syriens ?

De ce fait Trump n’a pas inventé cette politique de discrimination contre les 7 pays musulmans, mais il l’a exécuté, explique-t-elle. Par contre, ce qu’il a inventé c’est l’arrêt du programme Obama d’installer les refugies syriens en USA, que beaucoup d’ONG américaines réclament du fait que même les pays musulmans du moyen orient les plus riche ont refusé d’installer chez eux.

De ce fait ce qui pose plus de problème à l’administration américain c’est la décision d’arrêt de l’Ordre d’Obama d’installer les refugies syriens en USA. C’est pour cela d’ailleurs Merkel a tenu à expliquer à Mr Trump par téléphone les articles de la convention de Genève sur les réfugiés, mais ne lui a pas parlé des sept pays musulmans.

Finalement Trump a exclu l’Arabie des sept pays parce que c’est l’administration Obama qui a défini la liste.


Auteur: Mohamed El Ouazguiti
Date : 2017-01-30


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Mohamed El Ouazguiti
Envoyer l'article à un ami
Article lu 19190 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant bhcp6gny ici :  
 
 

 
La Catalogne blessée mais pas morte
Depuis longtemps les catalans aspirent à leur indépendance, ils l'ont manifesté à plusieurs reprises , mais Madrid leur a jeté à la figure une loi qu'il considère comme éternelle et gavée dans le marbre , dans le but de les enchainer et en prétextant qu'ils ne la respectent pas . Ceci parait incroyable pour une démocratie reconnue comme tel dans l'Union Européenne.... Lire la suite - - Auteur: id Bawziki - Date : 2017-10-12

 

 
Le referendum Kurde a-t-il dévoilé la cause Palestinienne ?
En décembre 2009, Mohamed Salam Jawda, un journaliste et écrivain palestinien de passage au Maroc avec la prise en charge par la commune d’Agadir, avait fait une interview avec le journal local d’Agadir Machahid N°113, avait déclaré que les Amazighs sont plus dangereux pour la cause palestinienne que les juifs !! C’était choquant à l’époque (voir le lien suivant), la question posée est ce que cette cause palestinienne mérite vraiment le sacrifice des marocains ?. ... Lire la suite - - Auteur: َAmazighWorld - Date : 2017-10-03

 

 
Le Monde d’après le référendum de Kurdistan sera-t-il diffèrent du monde d’après la 2eme guerre mondiale ?
« Les Kurdes ont été des alliés loyaux. L'ouest doit rembourser sa dette », tel est le titre d’un article paru dans le journal britannique « The Guardian » du 27 septembre 2017 qui ajoute «les mouvements hostiles des gouvernements voisins pour bloquer et isoler les Kurdes du nord de l'Irak en punition pour le vote de l'indépendance de cette semaine nécessitent une réponse robuste de la part de la Grande-Bretagne et de la communauté internationale ». Et développe « Malgré les trahisons historiques des puissances occidentales, les Kurdes ont prouvé qu’ils sont des alliés loyaux .... ... Lire la suite - - Auteur: Mohamed EL OUAZGUITI - Date : 2017-09-27

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.