Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

Kuweit et Arabie ont réussi là où il a échoué Donald Trump: la force de la dictature


Lorsque le président américain Donald Trump a signé son décret de stopper le programme des réfugiés Syriens sur le sol américain et d’interdire l’entrée des ressortissants de sept pays musulmans pour 90 jours, le monde entier a exprimé sa révolte contre ce décret qualifié de raciste. En premier lieu, se sont les américains eux même, qui ont manifesté dans les aéroports et devant la cour de justice qui a fini par annuler le décret du président. Ce qui a démontré encore une fois la force de la démocratie américaine et la force du peuple américain qui a défendu ses valeurs malgré l’existence réelle du risque sécuritaire. Pas de compromis et pas d’intransigeance devant les valeurs et la démocratie.

Par contre l’énigme politique était quel est le secret derrière le silence radio des pays arabes du Golf sur ce sujet bien qu’ils sont les premiers concernés ? Parmi les sept pays musulmans interdits, il y a un seul état non arabe, l’Iran, et c’était le seuil qui avait exprimé sa révolte contre le décret et des plus hautes instances de l’état. L’Ayatollah a même fait un discours officiel pour remercier Donald Trump d’avoir, selon lui, dévoiler la face caché des états unis.
Du coté des pays arabes, le secret derrière le silence reste un mystère jusqu’au jour où le Kuweit et l’Arabie l’ont dévoilé.

La première semaine de Février, et en premier lieu, c’est le Koweït qui a décidé d’interdire l’entrée sur son sol aux ressortissants de cinq pays musulmans : Syrie, Iran, Irak, Afghanistan et Pakistan. Les autorités koweïtiennes mettent en avant des raisons sécuritaires et déclarent être «très préoccupé par la menace de l’extrémisme radical des groupes terroristes (Etat Islamique et Al-Qaïda)». Plus encore, cette interdiction n’est pas définitive et que la liste des pays dont les ressortissants sont interdits d’entrer sur son territoire est régulièrement mise à jour. C’est une interdiction temporaire et elle sera revue dans trois mois, rapporte les medias officiels.

La deuxième semaine de Février, c’est l’Arabie saoudite qui va aller plus loin que le Koweït, en expulsant purement et simplement 40.000 travailleurs musulmans pakistanais pour des raisons liés au terrorisme. Le journal officiel Saoudi Gazette a appuie l’action par le fait que plusieurs ressortissants pakistanais sont arrêtés pour des crimes de trafic de drogue, de vols, d'agressions physiques et que les autorités saoudiennes craignent leurs liaisons avec l’état Islamique Dayesh. Jamais ces crimes et ces vols n’ont été signalé plusieurs décennies avant l’initiative du président Trump !


Au passage, il faut noter que le décret du président américain Donald Trump n’est pas aussi allé au point d’expulser les ressortissants déjà installé sur le sol américain, et malgré il a reçu un grand coup de foudre.

Maintenant la question qui se pose est : à l’instar de la société civile américaine, la société civile arabe du golf va-t-elle sortir dans les rues pour dénoncer ces décrets d’interdiction et d’expulsion racistes et soutenir leurs frères arabo-musulmans ? Où va-t-elle approuver comme elle a déjà approuvé leur statut officiel des citoyens de second et troisième degré pour 50 ans déjà?


Auteur: Amazighworld
Date : 2017-02-17


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Amazighworld
Envoyer l'article à un ami
Article lu 14228 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant v8p7wtk6 ici :  
 
 

 
Bonne année 5778 à tous les Amazighs juifs du Monde
Le 20 septembre 2017 debute le nouvel an juif Roch Hachana en hébreux, pour résumer « Shana Tova" ou,  "bonne année". Cette année sera 5778 dans le monde juif. Nous souhaitons à l’occasion une bonne année à tous les Amazighs de confession juive dans le monde. Les juifs de Tamazgha et du monde entrent ainsi dans la 5778e année de leur calendrier. Au-delà des festivités qui se dérouleront jusqu'au week-end, c'est une période de 10 jours de recueillement qui va être observée jusqu'à "Yom Kippour"(le "Jour du Pardon"), qui aura lieu dans la nuit du 3 au 4 octobre. ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-09-20

 

 
La gestion de la crise du RIF:Une marche à pas de tortue vers un grand point d’interrogation
Au moment où tout le monde s’attend à une libération des détenus de la protestation rifaine en trois occasions successives, surtout que c’est grâce à eux que le gouvernement marocain a découvert que la majorité des projets de développements inaugurés sont toujours en standby plusieurs années plus tard, les autorités marocaines ont finalement choisi le chemin inverse : le durcissement. ... Lire la suite - - Auteur: َAmazighWorld - Date : 2017-09-04

 

 
"Rappel pour mémoire afin de ne pas oublier"
Convictions religieuses ou convictions criminelles, les fabricants de terroristes islamistes source de suppression continue de nombreuses vies humaines sont pointés du doigt et placés en haut rang du banc des accusés à travers le monde civilisé, plus particulièrement en "Europe" où les porteurs de ce venin haineux, combattent ceux qui ne sont pas des mêmes convictions idéologiques qu'eux; quand on sait que... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2017-08-28

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.