Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

 

 
Les pays d’Afrique du Nord doivent-ils quitter l’union arabe ?

Apres avoir voté pour quitter l’union européenne dans le referendum du 23 juin 2016, ceci malgré les grands avantages qu’offre l’Europe, que pensez-vous des pays d’Afrique du Nord, devraient-ils quitter l’union Arabe ?
Oui ils devraient quitter l’union arabe
Non ils doivent rester dans l’union arabe
Je ne sais pas
 

 
Maroc : la région de Souss va-t-elle restée pour toujours un réservoir électorale pour les partis politiques panarabes, Islamistes ou nationalistes ?

La région de Souss au Sud du Maroc est considérée, jusqu’ici, le plus grand réservoir électoral du Maroc. Tous les partis politiques qui ont pu acquérir le cœur des habitants de la région arrivent au pouvoir sans rival. En effet la région à deux atouts capitaux, une grande densité de la population et une grande dispersion des Soussi dans le reste du Maroc par le biais du commerce qui est l’une des spécificités de la région.

Dans le passé, la région était très généreuse en terme de voies électorales avec les partis politiques panarabes, les socialistes en particulier. Aujourd’hui la région a donnée toute sa générosité électorale au nouveau parti politique panarabe des frères musulmans dit PJD. Si les premiers les ont dessus, les seconds les ont tout simplement humiliés et stigmatisés en plusieurs reprises par le biais du chef du gouvernement lui-même.

Dans ce nouveau contexte, pensez-vous que la région de Souss restera à jamais, un réservoir électoral pour les partis politiques panarabes, Islamistes ou Nationalistes ?
Oui, la région de Souss restera à jamais, un réservoir électoral pour les partis politiques panarabes, Islamistes ou Nationalistes
Non, jamais la région de Souss ne restera un réservoir électoral pour les partis politiques panarabes, Islamistes ou Nationalistes
Je ne sais pas
 

 
Maroc : La participation aux élections dans un contexte d’exclusion des partis politiques de référence amazighe, est une participation au changement ou une consécration de la discrimination des amazighs sur leur propre terre?

La démocratie marocaine est caractérisée par le multipartisme qui a même dépassé le plafond de 30 partis politiques. Par ailleurs, ils ne portent pas tous les courants politiques existants dans le pays. Les 30 partis ne sont que deux catégories : ou bien issus du nationalisme arabe fondé en Egypte aux années quarante par Gamal Abdel Nasser, ou issus du mouvement islamique fondé toujours en Egypte par les Frères musulmans aux années soixante-dix. Quant à l\'Etat marocain, ou ce que les marocains appellent le Makhzen, il est fondé sur les deux références ensembles. C’est ce qui est connu par le l’arabo-islamisme. Les partis politiques qui sont issus du mouvement culturel amazigh ont été entravés dans l\'œuf ou carrément interdits par le ministre de l’intérieur après même deux ans après leur fondation légale. Toutefois, durant toute l’histoire du Maroc d’après indépendance, jamais un parti politique fondé sur le nationalisme arabe ou sur la charia islamique n’a été interdit !

Il semble qu’à la lumière de cette atmosphère politique tendue, que les courants politiques fondés sur l’Amazighité appellent au boycott des élections à chaque occasion. Chose que d’autres qualifient d’un acte de non-participation au changement.

À votre avis, la participation aux élections dans un contexte d’exclusion des partis politiques de référence amazighe et l’autorisation uniquement de ceux de référence arabe ou de référence islamique, est une participation au changement ou une consécration de la discrimination ?
La participation aux élections est acte de participation au changement
La participation aux élections est acte de participation au changement de ces partis arabo-islamiques pour qu’ils adoptent la référence amazighe
La participation aux élections est acte de consécration de la discrimination des Amazighs sur leur propre terre ?
Je ne sais pas
 

 
Que devrait interdire le gouvernement marocain : le film qui a dévoilé le tourisme arabe sexuel, ou ce tourisme lui même?

Le film marocain Much Loved de son réalisateur Nabi Ayouch a fait sauter une bombe politique au Maroc en levant le voile publiquement sur les récents clients touristiques de ce pays traditionnellement touristique : le tourisme sexuel arabe du Golf. L’évènement a coïncidé avec le rapprochement à très haut niveau entre le Maroc et l’Arabie et le mondât d’un gouvernement islamiste qui a fait de la fonction « gardien des mœurs » sa raison d’être.

Le film, et sans pitié, a pointé du doigt les riches Saoudiens qui "achètent" les filles et fillettes marocaines pour un esclavage sexuel sans oublier l\'alcool, la drogue et la violence physique et psychologique que durent ses esclaves blanches marocaines. « Tout ce que j’ai vu et entendu dépasse très largement ce que vous avez vu dans le film » déclare le réalisateur au festival de Cannes où a été présenté le film pour la 1ere fois. « J’ai grandi dans ce quartier populaire de la ville Ocre, j’ai vécu tout cela et ils essayent de la cacher » ajoute l’héroïne du Film Loubna Abidare au festival. Bref, le film a fait tomber les rideaux qui cachent une réalité douloureuse qui s’appelle « le tourisme arabe sexuel a détruit et continu de détruire des familles marocaines ».

Pour combattre ce drame, le gouvernement marocain a décidé purement et simplement d’interdire le film d’entrer au Maroc. Immédiatement cette décision, le ministre de la Culture et de la communication d’Arabie, M. Nayef al-Qahtan Aldosawi, a exprimé sa satisfaction de la décision du gouvernement marocain qu’elle a qualifié de preuve tangible qui montre la profondeur des relations maroco-saoudiennes et a souligné que tous les complots internationaux qui espèrent nuire a cette relation seront vouée à l\'échec .

Partant de ce fait, à votre avis, que devrait interdire le gouvernement marocain : le film qui a dévoilé le tourisme arabe sexuel, ou ce tourisme lui même ?

Le gouvernement marocain devrait interdire le film qui a dévoilé le tourisme arabe sexuel
Le gouvernement marocain devrait interdire le tourisme arabe sexuel
Je ne sais pas
 

 
Quelle est la colonne vertébrale du capital immatériel du Maroc ?
Dans son discours du mois de Juillet 2014, le roi du Maroc approuve que la richesse matérielle accumulée, jusqu’ici par le Maroc, ne soit pas distribuée d’une façon équitable entre les différentes classes sociales marocaines. Il a par la suite fait référence à une étude de la banque mondiale qui démontre que la valeur de la richesse marocaine est constituée principalement d’un capital immatériel qui représente à lui seul 78% de la richesse, alors que le capital matériel ne constitue que 28%. Sur ce, il a décidé de lancer une étude spéciale pour évaluer ce capital qui est la colonne vertébrale de la valeur du Maroc.

En attendant cette étude, et selon votre propre analyse de la réalité et de l’histoire du Maroc, quelle est à votre avis la colonne vertébrale de ce capital immatériel ? Surtout en sachant que dans son discours du 9 Mars 2011, à l’apogée de la protestation sociale, le roi du Maroc approuve que la colonne vertébrale de l’identité marocaine soit Amazighe. Ceci, après avoir été pendant de nombreuses décennies une simple vie de population primitives dans des grottes et des cabanes avant de devenir par la suite une pure fabrication du colonialisme français et de finir à la troisième phase par une fabrication du sionisme Israélien ! Sans oublier aussi, que le rapport américain de l\'année 2013, sur le Maroc a finalement reconnu, après des décennies, que l\'identité du Maroc est Amazighe. En outre, n’oubliant pas que la lecture de l\'étude de la Banque mondiale montre, entre autre, que les gouvernements arabo-islamiques successifs sur le Maroc -avant et après la période coloniale- n’ont ajouté que 28% à la valeur du Maroc profond. Et encore plus, cet ajout n’a pas été distribué d’une façon équitable!
L’arabisme est la colonne vertébrale du capital immatériel du Maroc
L’Islam est la colonne vertébrale du capital immatériel du Maroc
L’Islam Malikite est la colonne vertébrale du capital immatériel du Maroc
L’Amazighité est la colonne vertébrale du capital immatériel du Maroc
Je ne sais pas qui est la colonne vertébrale du capital immatériel du Maroc
 

 
Devant le silence criminel de l’orient et de l’occident, les Amazighs d’Algérie ont-ils un autre choix autre que la désobéissance civile ?

Le 3 septembre 1999, juste quelques jours après sa première élection, le président Abdelaziz Bouteflika a fait son fameux discours de défi en plein Kabylie où il avait dit « et je suis venu ici crever votre ballon de baudruche. L’amazigh ne serait jamais langue officielle, elle ne serait jamais officielle, et je tiens à le dire » 

En hiver 2001, le massacre des Amazighs des Amazighs de Kabylie au printemps noir par la gendarmerie algérienne qui a été juste après obligé de quitter toute la Kabylie et remplacée par la police.
Quelques mois avant la fin de son 3eme mondat, la police algérienne, de nouveau accompagné des civils arabes Chaamba, tuent en plein jour les Amazighs de Mzab à la ville de Ghardaïa.

Trois jours après son 4éme mondat, la police algérienne qui avait remplacé la gendarmerie, descend de nouveau chez les Amazighs de Kabylie pour massacrer des manifestants pacifiques venus célébrer le 34ieme anniversaire du printemps Amazigh. 
Le pouvoir algérien a fait ce choix au moment même où son voisin marocain a choisi de laisser les siens manifester à Rabat. Au moment du massacre, l’information a vite circulé dans les rangs des manifestants de Rabat et la marche a vite scandée « pouvoir algérien assassin ». En guise de soutien à leurs frères.

Maintenant la question qui se pose est : devant ce silence criminel de l’occident et de l’orient sur les différents massacres des Amazighs, est ce que les Amazighs d’Algérie (Kabyle, Mzab, Chaoui) ont-ils un autre choix que celui de la désobéissance civile ?

Oui, les Amazighs d’Algérie ont un autre choix : de continuer la soumission à l’arabo-islamisme
Oui, les Amazighs d’Algérie ont un autre choix : de mettre leur destin entre les mains d’Allah
Non, les Amazighs d’Algérie n’ont qu’un seul choix : la désobéissance civile 
Je ne sais pas
 

 
Qui lutte vraiment contre la corruption au Maroc la vielle femme Ibba Ijjou ou Abdelilah Benkiran?

Après la fameuse histoire de lutte contre la corruption au Maroc du chef du gouvernement marocain et de son parti islamiste PJD qui a commencé par « la lutte contre la corruption la première priorité du parti une fois au pouvoir » jusqu’à l’annonce du chef de gouvernement de « l’amnistie des corrompus et que ceux d’entre eux qui reviennent à la corruption, dieu se charge de leur jugement et non pas le gouvernement marocain». plus que ça, Mr Abdelilah Benkirane a même annoncé au parlement qu’il a des preuves de ceux qui ont été inculpé par la presse de fuites d’argent à l’étranger -en faisant référence à la ministre Istiqlalienne- mais n’a fait bouger aucune instance de justice !

De l’autre côté, et devant le tribunal de Tiznit, après avoir perdu sa maison, jeté dans la rue par la justice et la mafia de l’immobilier, un simple cri d’injustice de son profond cœur et en langue Amazighe d’une simple vielle femme amazighe appelée « Ibba Ijjou » (ma tante Ijjou en Amazigh) et son mari en sit-in devant le tribunal a fait vibrer les cœurs des indignés. Une autre fois toute la ville organise une grande manifestation d’indignation pour dénoncer la corruption. À votre avis, sur le plan symbolique, psychologique et politique qui lutte réellement contre la corruption au Maroc la vielle femme Ibba Ijjou ou Abdelilah Benkirane ?
C’est Mr Abdilalh Benkirane qui lutte réellement contre la corruption au Maroc
C’est la vielle femme Ibba Ijjou qui lutte réellement contre la corruption
Aucun des deux personnages ne lutte contre la corruption
Je ne sais pas
 

 
Est-il temps pour les Amazighs d’Afrique du Nord de se rebeller contre arabisme et l'Islamisme ou pas encore?
Ce qui s'est passé en Algérie le jour où le président algérien Bouteflika a déclaré au cœur même du pays Amazigh "la langue Amazighe ne sera jamais une langue officielle de l'Algérie, et pour qu’elle soit une la langue nationale, c’est après un referendum de tous les Algériens!" Oubliant qu'il n'ont jamais, lui et son armée, demandé l’avis des Algériens lorsqu’ils leurs ont imposé la langue Qureshi (L’arabe d’Arabie) dans la Constitution algérienne! Et ce qui s'est passé au Maroc lorsque le Parti politique de l'Union Socialiste, le Parti de l'Indépendance et le parti des Islamistes se sont opposés à l’officialisation de la langue Amazighe! Pire encore, lorsqu’elle devenue officielle à la Constitution de 2011 sous la pression des révoltes populaires en Afriques du Nord, elle l’est sous condition d’une loi organique. Le gouvernement arabo-islamiste au pouvoir a ressaisie l’occasion pour enterrer cette loi, comme avait enterré un autre gouvernement de la même façon la loi de 1980 du parlement qui devrait donner naissance à l’institut national de la culture Amazighe. Quant au Mali, lorsque les Amazighs Touaregs ont révolté pour la 3eme fois contre le système dictatorial malien et ont déclaré l'indépendance de leur pays l’Azawad, des groupes arabo-islamistes rentrent par les frontières Algériennes pour exiger un Mali uni et sous la loi islamique la Charia ! Ces groupes qui disparaissent brusquement de l'Azawad après l'entrée des troupes françaises pour réapparaitre en Syrie après avoir avorté le rêve Amazigh, leur but principal. Ne laissant comme toujours sur le terrain, que le combat continu du peuple Touareg à résister à l’armée Française et Malienne ensemble. En Libye c’est plus flagrant, le jour où les frappes aériennes des alliés ne peuvent plus démanteler Kadhafi, ils se sont retournés vers les soldats Amazighs qui ont parcouru 400km sur le terrain pour libérer le palais de Bab Laziziya de son tyran Kadhafi, celui qui les a toujours réprimés pour 40 ans. A ces moments-là, Mustapha Abdel Jalil -le futur Kadhafi- faisait ses déclarations de presse derrière un arrière-plan complétement écrit en Amazigh et parlait de la force de ses hommes qu’il qualifiait de libres! Mais lorsque le régime de Kadhafi est tombé et comme à l’accoutumée, les Arabes musulmans leur ont retourné le dos! L’adage arabo-musulman «la guerre est une tromperie" est bel et bien vrai. Ce qui montre encore une fois de plus que ce qu'on a toujours appelé la conquête islamique n’est qu’une invasion Arabe pure et simple. Aujourd'hui, qu'en pensez-vous? Est-il temps de se rebeller en Afrique du Nord contre l'arabisme et l'Islamisme ou pas encore?
Non, les Amazighs doivent continuer leur fusion dans l'arabo-islamisme
Oui, il est temps que les Amazighs se rebellent contre l'arabisme
Oui, il est temps que les Amazighs se rebellent contre l'Islamisme
Oui, il est temps que les Amazighs se rebellent contre l'arabisme et l’islamisme ensemble
je ne sais pas
 

1 2 3 4 5 [Archives Suivants >>]