Arabe
English
 
 
Tamazighte: une culture et une civilisation
 
 Poésie
 Traditions
 Yennayer
 Langue
 Environnement
 Religions
 Contes
 Activités culturelles
 Prénoms amazighs
 Tadsa/ Rire
 Histoire
 Bibliothèque
 Dictionnaire
 Toponymie
 Centre de telechargement

Observatoire de la presse

L’esclavagisme arabo-islamique en Afrique du Nord

Par : Moha Moukhlis

(Journal AGRAW AMAZIGH – MAROC)

Suite à l’article intitulé « Réponse à un démagogue » que j’ai publié sur les sites www.Amazighworld.org et www.afrique-du-nord.com, M. Ait Iften (ADN) m’a demandé de traduire et publier les lettres que les Califes de Bagdad et de Damas adressèrent à leurs gouverneurs en Afrique du Nord, leur demandant d’«alimenter » leur harem en femmes amazighes. Il s’agit en faite de la politique esclavagiste, sorte de traite des femmes, que les Califes ont encouragé en donnant l’exemple. Leur dessein n’étant pas de propager le message divin mais de satisfaire leurs fantasmes libidinaux.

 

Voici donc des extraits de ces fameuses lettres (1), accompagnés de leur références. Les personnes intéressées peuvent consulter les ouvrages, en arabe, d’où elles sont tirées. Mon objectif est d’amener les « intellectuels » et les « chercheurs » arabes à davantage de modestie et d’humilité et les inviter à balayer devant leur porte, au lieu de continuer à ergoter sur la théorie du complot dont ils disent être victimes. Et avec du courage, ils devront présenter leurs excuses au peuple amazighe en reconnaissant que l’histoire de la « civilisation » arabo-islamique est faites de massacre, d’invasions, de colonisation, d’assimilation et d’humiliation des peuples conquis. D’autant plus que les pétrodollars arabo-musulmans perpétuent, sous d’autres formes, grâce à la manne pétrolière, cette « tradition » de sinistre mémoire, en se déplaçant en Europe et dans les pays pauvres, munis de mallettes pleines de billets verts, pour sodomiser les enfants, se noyer dans des orgies avec des blondes de Suède et d’Italie, dans des rivières de bière et de whisky.

 

Les écrits des « historiens » arabes et autres témoignent de la « traite des femmes » en Afrique du nord. Ibn Khaldoun nous informe que « Les Califes omeyyades demandaient à leurs gouverneurs des femmes berbères et en amassaient un nombre impressionnant » (2). L’historien Mohamed Talbi (3), nous parle d’un calife omeyyade qui a adressé une lettre à son gouverneur d’Afrique du nord, lui demandant de lui envoyer une femme amazighe qui devrait répondre à un ensemble de caractéristique. La lettre dit : « Hicham (4) a écrit à son gouverneur d’Afrique du nord : L’Emir des croyant (5), quant il a su et vu ce que Moussa Bnou Noussait envoyait à à Abdelmalek Bnou Marouan, que Dieu ait son âme, il a voulu bénéficier du même privilège en matière de femmes amazighes débauchées aux grands yeux, qui fondent les cœurs et qui n’existent point chez nous au Cham (6). Pour ce, sois délicat dans ton choix, cible la finesse de la beauté, les bras musclés, les poitrines généreuses, la douceur des corps, la finesse des ongles, la grandeur des bassins, les bras harmonieux, les cheveux doux, les yeux séduisant, les joues lisses, les petites bouches, les beaux trous, les corps complets, les pieds droits, la parole douce. Cependant, veille à la bonne éducation, car, elles (les femmes amazighes) sont choisies comme génitrices » (7)

1- Je me suis limité à traduire le sens. Les lecteurs sont priés de consulter les textes originaux en langue arabe.

2- Mahmoud Ismaël, « Les kharijites au Maghreb : Libye, Tunisie, Algérie, Maroc, Mauritanie » - Dar Al Aouda – Beyrouthe – Librairie Madbouli – Lecaire – 1976- Page : 32.

3- Mohamed Talbi, « L’Etat aghlabite 186 / 296 – 800 – 909 (histoire politique » - traduit en arabe par El Menji Essayadi – publication de Dar Al Gharb Al Islami – 1985 – page 39. (Le texte de M. Talbi est en français)

4- Il s’agit du Calife omeyyade Hicham Bnou Abdelmalek Bnou Marouane Al Amaoui.

5- Hicham Bnou Abdelmalek Bnou Marouane parle de lui-même en tant qu’Emir des croyant et ordonne à son gouverneur de suivre l’exemple de ce que faisait Moussa Bnou Noussair vis-à-vis de son père Abdelmalek Bnou Marouan (père de Hicham) et lui envoyer des femmes amazighes débauchées « sur commande ».

6- Ancienne appellation de territoire qui couvre la Jordanie, la Syrie, l’Irak et l’Arabie Saoudite.

7- Mohamed Talbi « Addawla Al Aghlabia – 186 /296 – 800/909 (Attarikh Assiyassi), arabisation de El Manji Assiyadi, Edition Dar Algharb Al Islami – 1985, page : 39. tiré de la revue Tifawt, n°4 – Novembre / décembre 1994 – page 63.


Auteur: Moha Moukhlis
Date : 2009-11-15

 


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Moukhlis
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10810 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant i1g2956a ici :  
 
 

 
Maroc : Les commerçants amazighs se mobilisent contre la Bourqa
Ces derniers temps, on a enregistré au Maroc dans les réseaux sociaux (Facebook, tweeter, WhatsApp ..) une compagne d’information féroce lancée par les commerçants Amazighs contre les femmes voilées. ... Lire la suite - - Auteur: Moha Bouwawal - Date : 2017-03-07

 

 
Comme en Afrique du Nord, en France seules les journées de fête Arabo-Musulmanes sont tolérées
Décidément ils sont bien choyés les Musulmans de France après toutes les mosquées et les écoles coraniques qui commencent à prendre de l'ampleur sur le sol Français ces 4 dernières décennies; les voilà aujourd'hui s'acheminent-ils vers l'obtention de 2 jours fériés par an pour la célébration des fêtes religieuses? Ces multiples associations Françaises qui décident et défendent de telles initiatives,... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2017-02-24

 

 
Suisse : Des mariages religieux musulmans avec des mineures en forte hausse
En Suisse, le Service contre le mariage forcé s’inquiète de l’augmentation importante des mariages impliquant des mineures. En 2016, il a recensé 21 mariages religieux avec des jeunes filles âgées de 14 ans à 17 ans, principalement originaires de pays musulmans. Décryptage. ... Lire la suite - Date : 2017-01-31

 

 
Tunisie : Un descendant d'Okba Ibn Nafu égorge un chat et exhibe sa tête sur les réseaux sociaux
Ce résident à la ville Kairouna d’Okba Ibn Nafu a créé une horreur sur les réseaux sociaux. Comment un jeune homme arrive à égorger un chat et à exhiber la tête de l’animal dans des photos qui ont été partagées sur les réseaux sociaux, à la manière Daéchienne. ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2016-12-28