Arabe
English
 
 
Tamazighte: une culture et une civilisation
 
 Poésie
 Traditions
 Yennayer
 Langue
 Environnement
 Religions
 Contes
 Activités culturelles
 Prénoms amazighs
 Tadsa/ Rire
 Histoire
 Bibliothèque
 Dictionnaire
 Toponymie
 Centre de telechargement

Observatoire de la presse

Le cheval Barbe : noblesse et robustesse du cheval amazigh


Culture amazighe
«Pourvu qu’il ne vous arrive point tel le sort de cet arbre lequel, une fois coupé de ses racines, ses feuilles vertes se faneront et dépériront. Un arbre sans racines est condamné à mourir. Ne soyez pas, vous gens d’aujourd’hui, tels des gens sans racines… Faîtes en sorte de ne pas devenir des éternels pauvres de la Connaissance la plus large d’esprit et de cœur… A présent, la Connaissance se puise dans les livres.… » (Mouloud Mammeri)

Le cheval Barbe une des plus anciennes races du monde. Il était jusqu’à présent bien établi que le cheval était absent dans la préhistoire de l’Amazighie.

Celui-ci n’aurait été introduit que dans le deuxième millénaire avant J-C, mais des recherches menées dans le Tassili établissent que des ossements d’espèce chevaline trouvée dans les gisements datent de 4000 ans et plus.
En tous cas, en Amazighie, le cheval fait partie intégrante de la vie de l’homme, dans toute son histoire.

Il est magistralement représenté sur les gravures rupestres de l’Ahaggar et du Tassili.
Il est à l’origine de nombreuses créations littéraires et artistiques.

-Nous serons, te dis-je, portés sur un cheval habitué aux courses nocturnes, un cheval de race amazighe, aux flans sveltes comme un loup de Gada, un cheval qui presse sa course rapide, dont on voit les flancs ruisseler de sueur. » (Imrul Kaïs, poète Arabe d’avant l’Islam)

Le cheval amazigh Barbe est une race aux qualités exceptionnelles.
A l’époque romaine, les empereurs envoyaient chercher au royaume de Carthage ces fameux guerriers et leurs chevaux pour grossir les rangs de leur cavalerie pour envahir les Gaules et l’Europe.
La robustesse, l’endurance, la rusticité, la sobriété et ses qualités sportives faisaient déjà la réputation du cheval Amazigh. Mais ce sont ses qualités psychiques, ses facultés exceptionnelles d’assimilation et de compréhension de ce que l’on veut obtenir de lui qui déjà à cette époque faisaient la différence entre cette race et les autres.

Strabon (58 avant J-C 25 après J-C) rapporte dans ses écrits de quelle manière les cavaliers amazighs de l’Amazighie montaient leurs chevaux « sans frein », c’est-à-dire sans harnachement, sans rênes, sans mors, ce qui est remarquable.

Les Arabes qui, venus d’Orient, durant leur conquête de l’Amazighie au VIIe siècle s’en servirent laissant parfois sur place les quelques chevaux arabes qui leur restaient. Sous la bannière de l’Islam, les Amazighs exporteront leurs nobles et robustes montures jusqu’en Espagne, après la conquête de ce Pays européen par les soldats de Tariq Uziyad.

Même le Camarguais - aussi très réputé - est un descendant du cheval amazigh (ce qui explique sans doute sa réputation), laissé pendant la conquête de la France le long de la vallée du Rhône. Les Rois de France, les célèbres écuyers Antoine et Pluvinel, Robichon et Guerinière au siècle suivant chantèrent les louanges du cheval amazigh dit Barbe qui était pour eux le meilleur cheval de dressage.

Le cheval amazigh Barbe est un patrimoine équin ancestral. Son utilisation est un rouage non négligeable de l’économie nationale. Il est une valeur sûre à l’exportation. Il reste, incontestablement, un élément important de raffermissement de notre identité culturelle. Partout en Amazighie d’une manière générale, au Maroc et en Algérie d’une manière particulière, le cheval amazigh est omniprésent, fut de tous les combats, de Massinissa aux glorieux moudjahidine, de toutes les conquêtes, de toutes les peines.

« Pendant le long règne de Massinissa…, le cheval participa grandement au développement agricole du royaume, à la croissance des villes, à l’élargissement des relations commerciales. » écrit-on dans Le grand livre du cheval en Algérie.

Partenaire de combats, compagnon de travail, le cheval Barbe qui est à la source même du cheptel équin algérien, fut de toutes les étapes historiques du pays, les marquant de son empreinte culturelle et sociologique.

Les armées napoléoniennes utilisèrent également le cheval amazigh. Les régiments de Spahis français étaient pourvus exclusivement de chevaux amazighs. Pendant la dernière Guerre mondiale, un régiment allemand monté sur des chevaux amazighs réquisitionnés par le maréchal Rommel en Tunisie est même allé dans des conditions très difficiles jusqu’à Moscou.
Aucun autre cheval pendant ce raid, n’a pu soutenir la comparaison avec le cheval amazigh….

(Extrait de : Revue Abc Amazigh. n°38, et de Abc Amazigh : une expérience éditoriale en Algérie », volume 2, livre édité, en France, par L’Harmattan.)

(Facebook, amazighblogcommunication.wordpress.com, E-mail: defiberbere@hotmail.fr)


Auteur: Smaïl Medjeber
Date : 2013-12-04

 


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Smaïl Medjeber
Envoyer l'article à un ami
Article lu 13893 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: MAZIGH Le : 2013-12-06
Titre:
Pays: France  

ce cheval de barbe si particulier comme imazighens dailleurs qui a fait gagner la guerre à l\'Allemagne que les rois d\'Europe se sont disputés au 17 et 18 siècle qui a donné le cheval napolitain ,le zénète espagnol ,le gener français ,le pur sang anglais dit pur sang arabe par imposture que le grand maître de l\'espèce chevaline JEAN LOUIS GOURAUD, raconte dailleurs son épopée mondial en franchissant franchit l\'atlantique pour atteindre l\'AMERIQUE.
savez-vous que \"le makhzen arabo islamique\" a été jusqu\'à lui faire un bébé derrière son dos avec \"cheval de barbe arabe\" ce qu\'i n\'est bien sûr qu\'une filouterie et usurpation de plus dans les mensonges de tout ce qui attribué à tort pour dépersonnaliser et spolier Tamzagha de tout ses attributs pour les voir attribués aux arabes colonisateurs comme leurs alliés ..

tout le monde doit savoir que les arabes sont arrivés a Tamzagha à dos de chameaux et que par conséquent il n e saurit y avoir de cheval arabe tout court.. car comme le dit si bien ce spécialiste un cheval a besoin d\'un vaste territoire gorgé d\'eau et de beaucoup d\'herbage ,ce qui n\'est les cas de l\'Arabie ,ce n\'est pas un hasard si Mahomet s\'était sauvé à dos de bourrique..tout un indice..
 
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: Abanar Le : 2013-12-06
Titre: La chevauchée Amazighe
Pays: Switzerland  

Un grand homage à notre glorieux cheval Amazigh qui fait notre fièrté nous Imazighen  
 
 

 
Commentaire N° : 3
Par: aghilas-koseilla Le : 2013-12-08
Titre: revaloriser notre patrimoine
Pays: Algeria  

azul fellawen,
Peu d\'imazighen savaient que ce heval barbe etait amazigh...Grace a notre militant noble (cherif) qui s\'est sacrifie pendant des annees. et aussi grace a cette revue ABC amazigh. qu\'on a appris beaucoup de choses de nos et de notre patrimoine materiel et immateriel.Finalement cette revue est absente dans nos kiosques;fautes de lectorats et certainement traquesseries bureaucratiques....
Pourquoi ,on ne fait pas d\'effort que cette revue revienne et rendre hommage a son fondateur qui a trop donné pour ce maghreb ( tamazgha) .d\'etre heureux et digne.pourquoi cette revue ne se retrouve pas dans nos bibliothiques d\'alger,de rabat,de tunis,de nouakchout,de tripoli...et dans les librairies de tous les pays de TAMAZGHA. et dans les pays de diaspora...
et ce n\'est pas avec gaieté de coeur.que j\'apprends que les pays d\'afrique elevent LA POULE KABYLE.alors qu\'elle n\'est plus dans nos basse-cours....!!!
il est grand de revaloriser notre patrimoine: la sitelle kabyle,le lion de l\'atlas...ect....
mille merci pour ce texte et notre militant qui demande seulement reconnaissance....
ce qui me chagrine le plus.tous les imposteurs ,les traitres,les laches,les negationistes sont bien recompensés.certains anti-amazigh sont dans les parlements et parlements arabes et meme comme des diregeants de notre equipe nationale de foot-ball...!!! allez- bien comprendre... grassement payés...!!!ALORS ceux ou celles qui se sont sacrifies pour nous et pour cette terre qui nous est chere souffrent en silence et certainement ils ou elles n\'ont rien.... que cesse cette mascarade.une autre geostrategie a l\'horison.
 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant j31lt8r9 ici :  
 
 

 

 

D'autres articles :








La divine sardine !
Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2016-07-26


L’Agrrame double agent
Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2016-07-20