Arabe
English
 
 
Tamazighte: une culture et une civilisation
 
 Poésie
 Traditions
 Yennayer
 Langue
 Environnement
 Religions
 Contes
 Activités culturelles
 Prénoms amazighs
 Tadsa/ Rire
 Histoire
 Bibliothèque
 Dictionnaire
 Toponymie
 Centre de telechargement

Observatoire de la presse

Arméniens, Berbères et Juifs, mémoire et citoyenneté partagées


C'est un trio original et probablement inédit qui a été réuni le 10 décembre 2013 au soir sous l'égide de l'UGAB-Paris (Union Générale Arménienne de Bienfaisance) dans ses locaux parisiens.

Après la projection d'une version courte du film de Kamal Hachkar « Tinghir-Jérusalem, les échos du mellah », qui tourne autour de la question : « Pourquoi les Juifs du Maroc en général et de Tinghir, en particulier, ont-il quitté leur terre ancestrale pour rejoindre en masse l'État d'Israël ? », sont intervenus Alexis Govcyian, président de l'UGAB-Europe, conseiller régional d' Île-de-France, Mustapha Saadi, coordinateur du Réseau Citoyen des Berbères de France, conseiller régional d' Île-de-France, Leila Diri, conseillère régionale d' Île-de-France et Jean-Pierre Allali, membre du Bureau exécutif du CRIF.

Dans son intervention, Jean-Pierre Allali a fait notamment remarquer que si l'appel messianique du retour à la Terre Promise a pu motiver certains Juifs, comme le film tend à le suggérer, la plus grande partie de ceux qui ont choisi l'exil l'ont fait, contraints et forcés, la vie étant devenue difficile, voire impossible pour eux en terre d'islam.

La discussion avec le public qui a suivi et a duré jusque tard dans la nuit a porté sur des sujets aussi divers qu'intéressants : la laïcité à la française, l'intégration, le racisme, l'antisémitisme, la spécificité culturelle des Berbères et de la langue amazigh, l'origine des Berbères, la Kahéna, reine juive et berbère, le génocide des Arméniens dont on célébrera le centenaire en 2015, les premières dynasties arméniennes ou encore les Juifs touaregs.

source Crif



Auteur: Amazighwolrd
Date : 2013-12-14

 


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Amazighwolrd
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10850 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: amazigh de kabylie Le : 2013-12-15
Titre:
Pays: France  

les chose en commencé a bouge vive imazighan union fait la force  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant dyyif0sk ici :  
 
 

 
Maroc : Les commerçants amazighs se mobilisent contre la Bourqa
Ces derniers temps, on a enregistré au Maroc dans les réseaux sociaux (Facebook, tweeter, WhatsApp ..) une compagne d’information féroce lancée par les commerçants Amazighs contre les femmes voilées. ... Lire la suite - - Auteur: Moha Bouwawal - Date : 2017-03-07

 

 
Comme en Afrique du Nord, en France seules les journées de fête Arabo-Musulmanes sont tolérées
Décidément ils sont bien choyés les Musulmans de France après toutes les mosquées et les écoles coraniques qui commencent à prendre de l'ampleur sur le sol Français ces 4 dernières décennies; les voilà aujourd'hui s'acheminent-ils vers l'obtention de 2 jours fériés par an pour la célébration des fêtes religieuses? Ces multiples associations Françaises qui décident et défendent de telles initiatives,... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2017-02-24

 

 
Suisse : Des mariages religieux musulmans avec des mineures en forte hausse
En Suisse, le Service contre le mariage forcé s’inquiète de l’augmentation importante des mariages impliquant des mineures. En 2016, il a recensé 21 mariages religieux avec des jeunes filles âgées de 14 ans à 17 ans, principalement originaires de pays musulmans. Décryptage. ... Lire la suite - Date : 2017-01-31

 

 
Tunisie : Un descendant d'Okba Ibn Nafu égorge un chat et exhibe sa tête sur les réseaux sociaux
Ce résident à la ville Kairouna d’Okba Ibn Nafu a créé une horreur sur les réseaux sociaux. Comment un jeune homme arrive à égorger un chat et à exhiber la tête de l’animal dans des photos qui ont été partagées sur les réseaux sociaux, à la manière Daéchienne. ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2016-12-28