Arabe
English
 
 
Tamazighte: une culture et une civilisation
 
 Poésie
 Traditions
 Yennayer
 Langue
 Environnement
 Religions
 Contes
 Activités culturelles
 Prénoms amazighs
 Tadsa/ Rire
 Histoire
 Bibliothèque
 Dictionnaire
 Toponymie
 Centre de telechargement

Observatoire de la presse

Jour de l’an amazigh : Yennayer. Une légende, un repère, une tradition, une fête.


Yennayer remonte, selon une hypothèse désormais établie, à la conquête de l’Egypte par Shashnaq 1er, en l’an 950 avant J.C. Il y fonda la XXIIe dynastie.

Yennayer correspond également au début du calendrier agricole chez les Amazighs, d’où le fait qu’il est célébré traditionnellement par des rites agraires.

Il coïncide avec le 12 janvier du calendrier grégorien.
Au Djurdjura, à Béchar, dans les Aurès, dans l’Ahaggar de même qu’au Maroc, Yennayer ou Yennar est l’occasion de fête, de liesse populaire voire d’un carnaval, comme à Tlemcen.

Des mets de circonstances sont préparés : couscous au poulet ou simplement du kasbasu, Uftiyen (soupe préparée à partir de poix chiches, de fèves et de pois cassés), de la Talabagat (viande hachée), accompagnés d’un aghaghe (jus), de Tagalla (pain) Tighrifin (crêpes), de gâteaux et autres divers beignets … toute la famille autour d’un banquet comme en Oranie.

Dans certains endroits, le premier jour, Amenzu n yennayer, on ne mange que des produits végétaux : la viande est laissée pour le lendemain. On se gave de fruits secs : figues, raisins, noix, dattes. Au Maroc, dans certains foyers, on mange les sept légumes.
C’est aussi l’occasion de s’offrir et d’offrir de beaux habits neufs et autres cadeaux notamment aux jeunes filles, comme dans l’Ahaggar.

Dés l’approche de Yennayer, comme pour bien l’accueillir, on repeint l’intérieur des maisons, on nettoie, on change tout ce qui est vieux et usé notamment le support de l’âtre (inyen) etc.

Il est bien lorsque arrive Yennayer que toute entreprise soit terminée : par exemple, un ouvrage sur le métier à tisser.
Yennayer, c’est surtout l’occasion de certains rites : ici et là, des genêts, uzzu, sont déposés sur les toits des habitations (afin d’empêcher la malédiction d’entrer dans les foyers) …

Yennayer, c’est l’occasion, d’une part, d’un retour à la terre mère nourricière, et, d’autre part, d’une communion populaire.
Fête traditionnelle, trois fois millénaire, Yennayer, fête du jour de l’an berbère célébrée dans toute l’Afrique du Nord, en même temps et régulièrement, gagnerait à être inscrite dans l’agenda officiel au même titre que les autres fêtes dites légales.
(Extrait de la revue Abc Amazigh, n°37, et de Abc Amazigh : une expérience éditoriale en Algérie, volme 1, de Smaïl Medjeber, ouvrage édité à Paris par L’Harmattan)


Auteur: Smaïl Medjeber
Date : 2013-12-19

 


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Smaïl Medjeber
Envoyer l'article à un ami
Article lu 17089 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: GAIA Le : 2013-12-26
Titre: asegwas amegaz a imazighen anida ma tellam
Pays: United States  

asegwas amegaz yennayer 2964 / 2014 i imazighen anda ttidiren.algerie, maroc, tunisie, libye, moritanie, mali, niger, egypt, europe, usa, et partout dans le monde.
saramegh d asegwas ar aghed yawin talwit, tazmart, ts dukli.
asegwas amgaz 2964/2014.

 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant w4l8diii ici :  
 
 

 

 

D'autres articles :








La divine sardine !
Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2016-07-26


L’Agrrame double agent
Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2016-07-20