Arabe
English
 
 
Tamazighte: une culture et une civilisation
 
 Poésie
 Traditions
 Yennayer
 Langue
 Environnement
 Religions
 Contes
 Activités culturelles
 Prénoms amazighs
 Tadsa/ Rire
 Histoire
 Bibliothèque
 Dictionnaire
 Toponymie
 Centre de telechargement

Observatoire de la presse

Et pourtant, elle tourne!

Mohammed Hifad

Que veulent les Amazighs au juste ?

Garder affectueusement leurs chaines religieuses ou se libérer ? 
Est-ce un sevrage religieux vraiment difficile ? 

Le général Oufkir, le père de l'armée marocaine

Celles et ceux qui vont chercher refuge dans d’autres religions polythéistes ou monothéistes, est-ce  une vraie solution ou l’éternelle erreur des Amazighs ?

Ces religions qui ne sont pas les nôtres  et qui nous dénigrent, n’est-il pas temps de nous en débarrasser  et de nous libérer une fois pour toute ou les maintenir publiquement, en connaissance de cause, et renoncer définitivement à notre amazighité ?

Il faut choisir, déclarer ce choix honnêtement et assumer ses responsabilités sans cette politique du caméléon de la majorité des Amazighs actuellement.

Je suis sidéré de constater  que même nos militants les plus sincères et de confiance, n’arrivent pas à se libérer de la religion.

Il suffit de l’arrivée du ramadan ou de la fête d’un Aîd pour qu’ils commencent automatiquement et inconsciemment à se présenter des vœux et à rendre crédibles ces singeries aux yeux de leurs progénitures quitte à se lamenter par la suite à cause des dégâts commis par cette religion pour leur langue, histoire, culture et civilisation.

Vivre constamment dans cette contradiction est dangereux pour notre santé  mentale.

"lli hrt jmel dkkou"

L’Amazigh qui est incapable aujourd’hui de se débarrasser des religions monothéistes, sans discrimination, ne fait que perdre son temps et puiser de l’eau avec un seau troué comme un fou.

S’il est incapable de se libérer lui-même comment peut-il devenir un militant/soldat amazigh pour libérer son peuple du joug et de l’esclavage de ses ennemis  qui ont spolié sa  terre , ont détruit sa personnalité,  identité,  langue,  histoire,  culture et  civilisation ?

Mohamed VI vient d’ouvrir 170 nouvelles mosquées au Rif  en réponse à la revendication de l’autonomie et de l’autodétermination du peuple rifain.

C’est la reconquête arabo-musulmane  du Rif.

Le modèle algérien de la Kabylie est en train d’être implanté au Rif.

La revendication légitime des Amazighs du Rif de leur indépendance et autodétermination sera noyée dans une guerre de religion pour tromper  l'opinion nationale et internationale .

Mohand Ou Abdelkrim khattabi, le Président de la République du Grand Rif  et le père de la Nation amazighe marocaine.
Ils savent, comme Mohand Ou Abdelkrim , il y a déjà un siècle, que nos attardés mentaux  Amazighs, gavés de religions par les monothéistes successifs depuis des siècles , n’arriveraient pas à se débarrasser de l’Islam comme de leur kif.

Le régime islamo-arabe marocain est en train de détruire le commerce des riches rifains pour les empêcher de soutenir la résistance armée amazighe qui est imminente pas seulement au Rif mais sur l’ensemble des régions amazighes.

La monarchie sait qu’elle est menacée et croit que cela vient seulement du fait que les marocains commencent à s’éloigner de la religion , sa carte maîtresse et sa légitimité que lui ont toujours octroyée les vieux du 3e âge, qui ont un pas sur terre et un autre dans la tombe,  et non les jeunes majoritaires tenus traditionnellement à l’écart de cet acte  d’allégeance, de la bay3a , de triste renommée.

Le palais feint ne pas savoir  qu’il s’agit d’un mouvement identitaire qui vise le changement du régime, essentiellement sur le plan économique et politique plus que pour un problème de religion ou du terrorisme par lesquels les responsables essaient de camoufler cette réalité pour  brouiller les pistes .

Ils ont autorisé la traduction du Coran en tachelhit et une autre en darija , pour atteindre le plus large public possible, du jamais vu au Maroc . C'est mon combat à la hitlérienne ou le livre rouge de Mao, qui commencent au Maroc.

Ils renforcent également leur lutte contre l’analphabétisme , entendre par là l’analphabétisme religieux et non fonctionnel, et l’argent coule à flot  venu certainement  des princes arabes  et caïds  terroristes ou des multiples caisses noires incontrôlables, comme celles qui permettaient à Driss El Basri de financer en cachette les tribus arabes ou les zones essentiellement arabophones  pour leur donner la suprématie sur les tribus amazighes ou les zones amazighophones.

C’est officiellement une véritable guerre de la religion qui commence au Maroc.

C’est pour nous une résistance armée amazighe et une  guerre civile qui commencent au Maroc. 

C’est juste la partie verbale de cette guerre qui apparaît évidente et affichée partout. 

Mais ce n’est que la partie visible de l’iceberg.

Nous savons que pour bien longtemps, personne ne saura jamais rien à propos de cette  résistance armée amazighe que le régime cachera derrière cette étiquette passe-partout du terrorisme à laquelle la désinformation arabe et occidentale ont largement préparé le public marocain.

Et pourtant , elle tourne !


Auteur: Mohammed Hifad
Date : 2014-06-30

 


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Mohammed Hifad
Envoyer l'article à un ami
Article lu 13419 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: amastan Le : 2014-07-02
Titre: les exigences de cet étape
Pays: France  

Quelle guerre? et où est ton armée? l'erreur de certains amazighes c'est qu'ils commencent par la fin. la priorité des priorité c'est de sauver notre langue et lutter pour son existence,l'islam est la religion des masses populaire amazighes, c'est une réalité du terrain, cette religion est tellement implanté dans la vie quotidienne et les rapports sociaux que le sevrage risque de prendre plusieurs siècles sans garantie d'élimination définitive. l'agression directe et frontale de cette religion ne fera que mettre les masse populaires amazighes contre toi et contre tamazight elle même. où est le pragmatisme? l'ère du militantisme qui compte sur le droit et conventions internationales est révolus. nous devons à tout prix gagner un soutien populaire fort et assez puissant pour faire aboutir tamazight au rang qu'elle mérite. sommes nous capable de mobiliser les masses populaires? pas suffisamment pour imposer notre vision des choses, ma3rakato l7arf nous le prouve. d'autres défi s'imposeront à nous dans un avenit très proche. une attaque frontale contre l'islam est un suicide. il nous faut un discours équilibré et bien calibré pour faire passer le message moderniste tout en restant sur ses gardes. voilà ce sont les exigences de cet étape du combat  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant u7jhgj0c ici :  
 
 

 

 

D'autres articles :