Arabe
English
 
 
Tamazighte: une culture et une civilisation
 
 Poésie
 Traditions
 Yennayer
 Langue
 Environnement
 Religions
 Contes
 Activités culturelles
 Prénoms amazighs
 Tadsa/ Rire
 Histoire
 Bibliothèque
 Dictionnaire
 Toponymie
 Centre de telechargement

Observatoire de la presse

Il pleut en ce moment à Foulouste !

(1)Pholos Vikipedia

Le nom de mon village Foulouste n’est , semble-t-il ,ni amazigh ni arabe .  Je pense que ce sont les restes de l’interaction entre notre culture amazighe et grecque. Je crois qu’il vient du nom Pholos (1), un centaure mi-homme mi-cheval dans la mythologie grecque. Il est considéré comme le dieu des pasteurs et mes ancêtres étaient aussi des pasteurs qui suivaient leurs bêtes sur des kilomètres dans la forêt d’arganiers environnante.Le nom de la région Haha vient confirmer cette idée puisque ce nom est un onomatopée de l’hénnissement du cheval, un animal fétiche des habitants avec l’arganier sacré.

 

Il y a aussi un autre village du nom de Boukhou, certainement dérivé de Boukhous, de Baccus, le dieu grec du vin.

Au milieu du village, il y a un long gite fermé actuellement du nom de ifri n Sidi Bouzid , la grotte de Sidi Bouzid ,déformation du nom de Poséidon le dieu de la mer des Amazighs avant qu’il ne soit adopté par les Grecs . Nos femmes y vont en dansant et chantant pour y jeter les restes des os du mouton de la fête du sacrifice, faits et gestes qui n’ont rien à voir avec l’islam. Quand elles en reviennent , elles se taisent et ne voient plus par derrière, craignant les esprits(qui se mettent à manger cette offrande ?) jusqu’à leurs maisons.

Notre danse d’ahwach également , va dans ce sens : quand le Hihi, (habitant de Haha) , danse , il devient un centaure , l’homme-cheval, et imite en frappant des pieds le cheval au trop , au galop, au repos , en baissant et en relevant la tête , surtout nos femmes qui lâchent leurs cheveux les jettent vers l’avant et l’arrière comme la crinière du cheval.

Notre instrument de musique imzad(cheveux , poils ,nom touareg ) (chez nous inzad au pluriel de inzid au singulier ) dit rabab en arabe, nom repris à Haha et Souss, a ses cordes en cheveux ou poils du cheval comme on trouve fixé aux portes le fer à cheval porte-bonheur, ouvert vers le bas : le cheval de la fortune vient de la terre et monte vers le ciel selon la direction du fer à cheval.

Notre mariée avant , est emmenée dans sa nouvelle demeure à dos d’une jument blanche.

Je sais que c’est un paysan marocain qui a introduit en Espagne cette danse d’hwach où les pieds jouent un grand rôle et qui est à l’origine de leur flamenco .C’est certainement un habitant de la région où cette danse est pratiquée actuellement c’est-à-dire Haha et Souss.

On raconte aussi que ce nom vient de tafoulouste, la poule dont on a supprimé juste le préfixe « ta » du féminin. On raconte qu’une caravane appartenant à un caïd du Sud est passée près de notre village et un vieil homme et son fils lui ont volé du blé la nuit. Le caïd a envoyé ses mokhazni pour les arrêter et cette vieille dame est restée seule à la maison privée de son mari et de son fils qui la prennent en charge. Il va voir le caïd et emporte avec elle une poule comme présent ce qui était d’usage : la justice est payante .

Une fois arrivée, elle est reçue par le caïd et a entendu sa plainte. Le caid très touché par sa situation lui propose de lâcher soit le fils soit le mari et lui laisse le choix. Celle-ci le prie de libérer son fils .Le caid a souri et lui a demandé pourquoi elle n’a pas choisi de libérer son mari. Notre vieille dame lui répond que c’est son fils qui est capable de travailler et peut la nourrir. Le caid a finalement ordonné qu’on libère le fils et le mari pour faire plaisir à cette grande dame qui l’a fait rire de bon cœur. Il n’a pas voulu recevoir sa poule mais la dame fière accepte qu’elle la garde en co-propriété. Le caïd, pour ne pas la contrarier, a accepté sa proposition.

Quelques années après, notre dame accompagnée de son fils, est allée chez le caïd avec tout un troupeau de vaches. Le caïd l’a reçue de nouveau avec respect mais il a complètement oublié cette histoire. La vieille dame lui rappelle tout et se souvient enfin. Elle lui demande de partager lui-même ce troupeau en deux parts égales entre le caïd et elle .Il a accepté, étonné par le sérieux et l’esprit laborieux de la vieille dame.

Avant son départ , le caïd lui offre divers présents. 
A vous d’opter pour la raison ou le cœur ou les deux à la fois ! 
Dimanche 18 octobre 2015. 


Auteur: Mohammed Hifad
Date : 2015-10-18

 


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Mohammed Hifad
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10572 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: moulay abdelhamid smaili Le : 2015-10-28
Titre: renaissance de la Civilisation Amazighe
Pays: Morocco  

Asbah El Kheyr Fellaouène

Je suis bien aise de vous exprimer mon admiration pour vos efforts inlassables, objetifs et qui dépassent tout ce qui est conventionnel et plein d'arrière-pensées.
Permettez-moi de vous dire que moi aussi je milite pour la renaissance de la culture de nos très lointains ançêtres, en ce sens que je viens de publier un livre intitué: Marocains et Egyptiens, Explorateurs de l'Amérique", s'agissant d'une trame de faits et d'événements qui se déroulent à l'époque de l'Empereur JUBA II. C'est la Maison d'Edition EDILIVRE de PARIS qui détient l'exclusivité de sa vente, sur commande via Internet, à partir des pays de la Communauté Européenne. Je vous saurais gré de lui accorder votre intérêt afin de lui assurer une diffusion large et poncuelle, dans tous les espaces culturels. S'il vous agrée de le traduire en Amazigh vous aurez mon consentement et ma gratitude.
Cordialement. Professeur Moulay Abdelhamid Smaili OUJDA-Maroc-
 
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: aghilas-kosseila Le : 2016-06-30
Titre: ou est passé mon commentaire !
Pays: Algeria  

azul fellawen,votre site c'est la plus fermée et la plus dictaturielle du monde. vous travaillez contre tamazight. vous censurez tous les bons commentaires ,vous laissez passer que le reur (akerfa).awr timlillit.
 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant y25nphba ici :  
 
 

 
Langage érotique chez les Amazighs de Haha
Un jeune homme de mon village est allé en ville à l’occasion d’une fête. Durant tout un après midi, il n’a pas cessé de suivre une jeune fille partout où elle va espérant ses faveurs. Mais le soir venu, elle rentre chez elle et lui ferme la porte au nez. Sa déception est grande .Quelques jours après , une femme du village , vient le voir et lui demande si c’est bien lui qui a suivi une jeune fille en ville le jour de la fête. ... Lire la suite - - Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2016-06-21