Arabe
English
 
 
Tamazighte: une culture et une civilisation
 
 Poésie
 Traditions
 Yennayer
 Langue
 Environnement
 Religions
 Contes
 Activités culturelles
 Prénoms amazighs
 Tadsa/ Rire
 Histoire
 Bibliothèque
 Dictionnaire
 Toponymie
 Centre de telechargement

Observatoire de la presse

Sorcellerie et sagesse des femmes de Haha


1/Amgoune/Rragd :

Nos femmes ont recours à l’astuce de l’enfant endormi pour justifier la naissance d’un enfant après la mort de son supposé père, l’adultère ou l’inceste. Le cas le plus célèbre au Maroc est celui de Driss II de père Arabe et de mère berbère, né onze mois après la mort de son père Driss I pour justifier juste l’héritage du trône. C’est aussi pour justifier un enfant né hors mariage légal et dont on ignore parfois le père dans la mesure où la mère fréquente plusieurs.

2/La tête de la bête sacrifiée :

a/ La tête du mouton de tafaska, de la fête du sacrifice qui préexiste aux religions monothéistes , qui est connue chez les peuples africains et il parait même qu’il y avait des sacrifices humains par le passé en Afrique du Nord. Nos femmes, en jouant et dansant, vont jeter les os du mouton sacrifié le jour de la fête dans une grotte à Foulouste, mon village natal, du nom d’Ifri N sidi Bouzid, la grotte de Sidi Bouzide, déformation du nom du Dieu berbère Poséidon, « « connu particulièrement comme le Dieu des mers et des océans en furie, ainsi que l'« ébranleur du sol » — Dieu des tremblements de terre et des sources dans la mythologie grecque. Son symbole principal est le trident, qu'il reçoit des Cyclopes pendant la Titanomachie, il est aussi symbolisé par le taureau, et surtout le cheval.

Les Romains l'assimilent à un Neptune originel, peu fourni alors en mythe, mais avec lequel il finit par se confondre totalement. Fils de Cronos et de Rhéa, frère notamment de Zeus, il se marie à Amphitrite mais semble néanmoins avoir eu d'autres conquêtes. » »(Vikipedia). Lorsqu’elles reviennent, elles ne jouent plus et ne se retournent pas derrière elles jusqu’à ce qu’elles rentrent dans leurs maisons. Cette action symbolique et envoûtante qui consiste à jeter les os du bouc ou du mouton sacrifié dans la grotte de Poséidon, signifie que ces femmes y jettent pour le restant de l’année les têtes de leurs maris. D’ailleurs avant de le sacrifier, la maîtresse de maison monte dessus et le guide par les cornes pour maîtriser et guider ainsi son mari jusqu’à la prochaine fête.

b/Le bouc ou le mouton qui fait partie d’asggl, la demande de la main d’une fille, est monté par cette dernière et pris et guidé par les corne, geste symbolique et magique qui consiste à monter sur le dos du prétendant , de le dominer et de le guider à sa guise. Une fois sacrifié, sa face est maquillé , ses yeux noircis au khôl et ses oreilles piqués pour lui faire porter des boucles et on va l’enterrer de nuit au cimetière pour envoûter le futur mari et le dominer durant toute sa vie comme si on a tué et enterré sa tête , sa capacité de réfléchir et de se révolter pour le restant de sa vie. Un ami m’a raconté un jour qu’il était en train de boire du vin en compagnie d’un autre ami près d’un cimetière à Mogador et ils ont vu une femme enterrer quelque chose à la hâte .Ils se sont précipités vers elle , l’ont arrêtée , lui ont arraché la tête d’un mouton maquillé et l’ont violée. Ils l’avaient obligée à leur donner une certaine somme d’argent si elle veut qu’ils ne la dénoncent pas et ils ont fait bouillir cette tête pour leur diner en se qualifiant de gardiens de l’enfer.

3/La main du mort.

Souvent, les femmes vont déterrer un cadavre fraichement enterré et lui coupent la main pour l’utiliser à préparer du couscous pour leurs maris et les envoûter. Aujourd’hui on les achète à la morgue et une femme à Casablanca a empoisonné une fois plusieurs personnes par cette pratique.

4/Le poison

b/Chez les femmes.

C’est souvent lors d’un mariage qu’une femme se débarrasse de sa rivale. Elle utilise le poison d’une vipère qu’elle met à l’endroit où va manger cette rivale dans le plat collectif .Elle s’en occupe elle-même ou paie une serveuse .Comme à la campagne il n’y a ni certificat de décès, ni autopsie , on enterre la personne à la va vite sans se poser trop de questions. On voit souvent les femmes tourner le plat avant de manger par précaution.

b/Chez les hommes.

Le prieur, l’imam et le responsable ne se séparent jamais de leurs babouches. Il y a un serviteur spécial qui s’occupe des babouches du Roi depuis toujours car il y a un poison puissant qu’il suffirait de mettre là où se pose le talon d’une personne dans sa babouche pour l’empoisonner irrémédiablement.

5/Tawmmiste

Elles mettent des graines du harmel, de petits débris de souffre et de gypse dans un petit morceau de tissu et le nouent sous forme d’une petite bourse avec un fil blanc en laine à mettre à la main ou au cou comme un collier protecteur. Cette amulette est censés protéger du mauvais œil ou d’iskkirne, les envoûtements, jetés par terre et enjambés par mégarde. On la fait aussi pour envoûter un homme ou une jeune mariée en la pendant à un arbre là où le vent la fera constamment bouger ou en la jetant dans une rivière en crue ou une mer agitée. Un ami était envouté par sa belle-sœur et le jour du bac, il était complètement bloqué et ne se rappelle plus de rien. En allant chez un Agrrame, il lui dit d’enlever ses chaussures et en détachant le talon de l’une d’entre elles, il a enlevé une amulette qui y était mise à son insu .Il lui conseille d’aller sur la jetée du port , de bien s’attacher au petit phare au bout avant de jeter à la mer ce gris gris car une énorme vague lui passera dessus au moment où il touchera l’eau. Il m’a juré que c’est exactement ce qui s’est passé .C’est un athée passé par l’école de l’Alliance française, un enseignant et poète qui s’habille toujours en noir et décédé célibataire à l’âge de quarante ans environ.

Nos femmes utilisent cette Tawmmiste pour transformer le coq en une poule à la place de celle qui morte .Il se comporte exactement comme la poule envers ses poussins et leur apprend tout. C’est aussi une mise en garde indirecte pour les hommes qui oseraient se mêler de ses affaires.

6/Takerkourt contagieuse :

Quand on a un bouton à la paupière, on construit sur le chemin une takerkourt de sept petites pierres posées l’une sur l’autre sur le chemin pour qu’elle soit détruite par les troupeaux et leur faire passer ce mal .Si une personne la détruit par mégarde , elle contracte également le même type de boutons à la paupière, dite ch3iriya, tine toumzite.

7/Quand on achète un cheval ou un mulet on le fait tourner trois fois autour de l’arganier sacré. On fait la même chose quand on veut se déplacer dans une région lointaine. Nos Ancêtres allaient vendre des denrées et acheter d’autres jusqu’à Marrakech, fes, Tiznite, Goulmime, et même Tambouctou.

8/ « Tihzzarine ouftne tiskkirine », prendre soin d’une personne, ici le mari puisque c’est une femme qui parle, vaut mieux que les envoûtements. C’est la sagesse de la majorité de nos femmes qui n’ont en réalité recours à la magie qu’en cas de désespoir et de force majeure.


Auteur: Mohammed Hifad
Date : 2016-07-25

 


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Mohammed Hifad
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10930 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawziki Le : 2016-07-25
Titre: Hifad l'homme au multiple connaissances et aux multiple talents
Pays: France  


Azul Mas Hifad,

Je pense que tu devrais écrire tes mémoires car avec tes connaissances dans des domaines divers et variés, même quelques tomes ne suffiraient pas. Tu conjugues facilement science et mysticisme. Tes connaissances des traditions berbères même le plus séculaires sont une richesse pour les jeunes pas seulement de Haha mais de toute Tamazgha. sans oublier tes talents musicaux les plus traditionnels et surtout surtout ta disponibilité pour répondre à tous ceux qui t'écrivent. Bravo cher Hifad, tu es vraiment un Amazigh unique et précieux.

 
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: mohamed hifad Le : 2016-07-25
Titre: A notre ami Id Bawziki
Pays: Morocco  

Azul a gma

J'ai sacrifié 32 années de ma vie pour une misère à enseigner la langue française , l'identité, la culture et la civilisation du pays qui a détruit les miens et continue à le faire impunément. C'est pour cela que j'ai décidé de laisser pour les miens l'essentiel de leurs traditions , une nouvelle religion scientifique , spiritualité horizontale et une certitude en l'existence d'un Dieu X ou Force Omniprésente X, supérieur à tous les Dieux des religions polythéistes et monothéistes.Mon Amour pour ma langue, identité, histoire, culture , civilisation , mes croyances et Dieux me donne des ailes.Tous ces articles sont des pages de mon manuscrit en cours d'écriture et qui sera bientôt publié.
 
 
 

 
Commentaire N° : 3
Par: Laic Le : 2016-07-26
Titre: Réponse à l'obscurantisme islamique
Pays: Morocco  

Les mythes et les légendes grecs ont permis d'accéder à la philosophie et ainsi faire progresser la pensée rationnelle et la science et de se poser des questions pertinentes ....Malheureusement pour nous Imazighn les instructions islamiques nous ont formatées l'esprit et nous avons pris leurs khourafates et khouza3biltes pour des réalités ainsi notre peuple incredules et analphabète croit encore :jnoun ,chayattinn ,hrouz, baraka ,,malayka,sihr,moulay machin bidule ..In fine il est temps ,avec un langage simple d'extirper ces illusions et 'cha3awada"au sein de la cité afin de vivre au 21eme siècle. Suivre  
 
 

 
Commentaire N° : 4
Par: mohammed hifad Le : 2016-07-26
Titre: A l'intention de laïc
Pays: Morocco  

Tout ce que je rapporte à propos de notre magie et croyances berbères préexiste aux religions polythéistes et monothéistes et c'est avec une main d'expert que je supprime toutes ces redondances et greffes étrangères à notre culture , dont vous parlez .Les Grecs nous ont piqué notre Dieu Poséidon et bien d'autres choses. Moi aussi, je suis parti de ces croyances berbères retrouvées et d’apparence irrationnelles comme le prétendent nos ennemis et colons successifs , pour mettre au point ma théorie scientifique de la symétrie événementielle ou l'Evénementialisme (cf mon essai"Le système de la symétrie ou l'Evénementialisme",Mohammed Hifad ,Editions Universitaires Européennes , Germany, 2 avril 2015) et ma religion scientifique de l'Evénementialisme (cf mon livre sacré « Le Livre des Vivants ou l’Evénementialisme »,Mohammed Hifad, Edilivre,Paris, 3 juin 2016.) en digne héritier légitime et spirituel de mon glorieux Ancêtre le Prophète berbère Salih, dit Salih Al Mouminine , le Saint des croyants, des Berghouata ,dont le royaume s’étalait de Safi jusqu’à Kénitra , qui avaient gardé leur Royaume et indépendance pendant quatre siècles après l’invasion arabe et dont une grande partie de la population a été déplacée de force dans ma région actuelle de Haha alors que les vrais habitants de cette région ont été également emmenés de force à Doukkala pour remplacer les Berghouata , pour détruire notre identité de Berbères marocains de souche et effacer toute trace de notre glorieuse Histoire.  
 
 

 
Commentaire N° : 5
Par: Laic Le : 2016-07-27
Titre: Quelques clarifications
Pays: Morocco  

La théorie du complot n'emmène nul part (les grecs avec Poséidon ,les colons,,,)on risque de tomber dans la même erreur que les arabo-islamistes .Si les berghwata n'étaient pas imprégnés des khourafates et ghaybyates islamiques Imazighn ne seraient ,je crois ,dans cette situation où nous sommes actuellement. N'oublions pas à l'époque s'etait le début des réformes de l'église et l'apparitions des nouvelles idées philosophiques avec l'invention de l'imprimerie ..Après le siècle des lumières suivi de la révolution industrielle et nous ,nous étions englués dans un archaïsme islamique crasse avec les almohades et les merinides suivi des alaouites qui ont préparé le chemin au colonialisme français ...Moralité Imazighn doivent défendre les valeurs universelles des droits de l'homme et de la femme ce qui d'ailleurs va avec nos valeurs ancestrales de Timouzgha et se débarrasser de tout ce qui contredit la raison .  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant br3dpvi8 ici :  
 
 

 
Bonne année 2967 au peuple Amazigh du Monde entier
A l'occasion de la nouvelle année Amazighe 2967 qui sera célébrée de par le Monde le 13/01/2017 de l'ère Chrétienne, je tiens avec bon coeur à leur souhaiter qu'elle soit plus enclin à une solide et sincère mobilisation pour libérer l'être Amazigh où qu'il soit, de l'humiliation et de l'esclavage des "Arabo Musulmans" et les Régimes qui les guident depuis plus de 14 siècles.... Lire la suite - - Auteur: DASSARI Mohamed - Date : 2017-01-18

 

 
« Aseggwas Amazigh » : Le nouvel album du roi du Ribab Mbarek Ouakil
l’occasion du nouvel an Amazigh 2967, le chanteur Amazigh Mbarek Ouakil, roi du Ribab, a édité un nouvel album appelé « Aseggwas Amazigh », dont lequel il a commencé par une très belle chanson sur le nouvel an Amazigh et sa relation avec la culture profonde du peuple Amazigh.... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-01-16

 

 
Assirem u Seggaws 2967 (Amazigh) Amaynut (Espoir du Nouvel An 2967 Amazigh)
Le sentiment d’espérance à répétition pour une Algérie guérie de la négation chronique de son identité, de ses souffrances et de ses blessures se moque bien de l'éloignement, de la distance du temps, de l'absence ; on peut espérer qui est au loin, on peut espérer qui n'est pas à portée de bras. C'est une autre forme d'espérance, qui fait la part belle à l'imaginaire, ... Lire la suite - - Auteur: Madjid Ait Mohamed - Date : 2017-01-16

 

 
Afrique du Nord : le festival Bilmawn , une vielle tradition Amazighe qui refuse de mourir
A l’occasion de chaque fête de Tafaska, les Amazighes en Afrique du nord célèbrent pendant trois jours continuent leur fête avec un carnaval appelé « Bilmawen » ou encore « Herrma ». C’est le terme traduit en arabe dans les régions arabisés par « Boujelloud » ou « Bou-lbtayen » ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2016-09-15