Arabe
English
 
 
Tamazighte: une culture et une civilisation
 
 Poésie
 Traditions
 Yennayer
 Langue
 Environnement
 Religions
 Contes
 Activités culturelles
 Prénoms amazighs
 Tadsa/ Rire
 Histoire
 Bibliothèque
 Dictionnaire
 Toponymie
 Centre de telechargement

Observatoire de la presse

L'élection de "Amghar n Tqbilt", le chef de la tribu chez les Amazighs


Réaction: Cette pratique démocratique amazighe n'a rien à voir avec la fête du mouloude, de la naissance du prophète, ni avec l'islam. C'est une récupération tardive et arbitraire.


Article (1) traduit de l’arabe au français par Mohammed Hifad
L'élection de "Amghar n Tqbilt", le chef de la tribu, est une vieille habitude qui accompagne la naissance du Prophète.
Suivant une ancienne tradition, Tala attend l'anniversaire du prophète Mahomet pour choisir un nouveau chef de la tribu.

Bien que le jugement et la décision soient maintenant entre les mains des institutions et des agences de l’État, les habitants du village de Tala, situé dans la communauté Tagbalt de Zagoura, ont conservé l’ancienne coutume avec les mêmes rites.

"Amghar" et "Anbdad"

"Amghar", avec l'aide de conseillers appelés Inbedaden, qui sont les membres permanents jusqu’à leur mort ou leur impuissance, qui travaillent pour au service de tous les frères de la tribu, contrairement à Amghar, dont le mandat est d'un an seulement, le fils du village de Tala.

"L'une des conditions pour être Amghar est d'avoir une personnalité forte et influente", a déclaré Baziz dans une interview à Hespress. "Son discours est valide, il est très intelligent et sa moralité doit être bonne pour être acceptable par tous. Parmi les six branches qui composent la tribu: Aït Abbou, Aït Saïd, Aït Jâfar, Aït Ghazi, Aït Hiku et Aït Shoaib.

Choisir l'"Amghar"

Le mandat du chef de tribu ne dure qu'un an et, presque une semaine avant l'anniversaire de la naissance du prophète, les tribus de Talağlu se rencontrent ouvertement au milieu de la place pour déterminer la fierté qui sera à la tête de la tribu cette année.
"Lorsque l'élite ou la branche d'Amghar sera choisie, les dignitaires et les hommes se réuniront pour proposer l'homme qui convient à ce poste et présenter leurs propositions aux dirigeants de la tribu", a déclaré Mohammed Baaziz.

"Une réunion à huis clos des membres sortants Amghar, Enbadaden, Nawaba, les représentants et autres , aura lieu pour déterminer le prochain chef, mais cette annonce ne sera pas faite à l'ensemble de la tribu avant le jour de l'inauguration."

"tazlaft n abbou",le plat des Abbou

La cérémonie d'inauguration commence par l'échange de plats de couscous entre familles. Les enfants et les jeunes se rendent à la mosquée pour lire adkar et prier. Après la prière de l'Asr, chacun reçoit un peu du couscous d'Ait Abbou. Selon Baiziz, il s’agit d’un grand plat de couscous préparé par les fiers Ait Abbou, reste d’une ancienne religion disparue de la tribu à un moment donné.

"Tous les participants se rendent ensuite sur le toit de la mosquée pour choisir le nouvel Amghar et annoncer son identité en plaçant une plante verte sur sa tête, comme le henné, al-fessa , la luzerne, ou autres, où ils sont assis en cercle et entourés du peuple. "L'Amghar sortant portant une branche d’olivier ou de plants d' Alfssa, la luzerne ou du henné à la main, ainsi que le reste de la tribu, commence à tourner autour des assis et, après sept tours, place soudainement la plante verte sur la tête du nouvel Amghar , au milieu des cris et des applaudissements», ajoute Baaziz.

Immédiatement après la désignation du nouvel Amghar, tout le monde se rend dans des sanctuaires pour sa bénédiction, espérant que le nouveau chef sera un bon présage et que son année sera celle de la pluie, bonne et bénite .

Le lendemain de l'anniversaire de la naissance du prophète, l'ancien chef présente toutes les clés des portes, des boîtes et des comptes rassemblés ou utilisés, tandis que le nouvel Amghar annonce son programme annuel ainsi que les lois qu'il souhaite adopter ou abroger.

Jeudi 22 novembre 2018

(1)Hespress
L'’élection de "amghar n tqbilt", le chef de la tribu, est une vieille habitude qui accompagne la naissance du Prophète.
par Mimoune Oum Alîd paru dans Hespress


Auteur: Mohammed Hifad
Date : 2018-11-29

 


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Mohammed Hifad
Envoyer l'article à un ami
Article lu 1919 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant i2rftyu2 ici :  
 
 

 

 

D'autres articles :

Le quartier Amazigh de Paris
Auteur: Amazighworld - Date : 2018-12-02








La divine sardine !
Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2016-07-26


L’Agrrame double agent
Auteur: Mohammed Hifad - Date : 2016-07-20