Arabe
English
 
 
Tamazighte: une culture et une civilisation
 
 Poésie
 Traditions
 Yennayer
 Langue
 Environnement
 Religions
 Contes
 Activités culturelles
 Prénoms amazighs
 Tadsa/ Rire
 Histoire
 Bibliothèque
 Dictionnaire
 Toponymie
 Centre de telechargement

Observatoire de la presse

Enseigner Tamazight en Chine


Par El Watan, AmazighWorld.org
Date : 2021-03-23


Tilelli Bellal, une jeune enseignante de la langue amazighe, originaire de la commune d’Aghbalou, à l’extrême nord-est de la wilaya de Bouira, enseigne aussi tamazight aux étudiants chinois. Tout a commencé suite à une annonce mise en ligne sur le réseau social Facebook, émanant du département des langues franco-germaniques de l’université de Hubei en Chine, prononcé Khi-bé. Il s’agissait d’un avis de recrutement d’enseignants de tamazight.

«Beaucoup de mes collègues n’ont pas pris au sérieux ladite annonce. J’ai quand même tenté ma chance en envoyant mon CV et une lettre de motivation. En un court laps de temps, j’ai reçu une réponse favorable. Qui ne tente rien n’a rien !», dira-t-elle et d’ajouter que son expérience dans l’enseignement et sa maîtrise de la langue française ont été des atouts qui lui ont beaucoup servi lors du processus de recrutement.

«J’ai réalisé une vidéo dans laquelle j’ai démontré mes compétences linguistiques et ma méthode d’enseignement. C’est à ce moment que j’ai eu l’avis favorable». Le 2 novembre, l’enseignante commence alors le télétravail.

A sa charge, quelque 120 étudiants chinois de première année. Malgré les débuts plus ou moins difficiles, notamment à cause du décalage horaire, elle a fini par s’y habituer. «Le module de tamazight est devenu obligatoire depuis plus de deux ans à l’université de Hubei. Il faut savoir que les Chinois donnent beaucoup d’importance à l’apprentissage de toutes les langues. Il faut savoir que durant les deux précédentes années, deux enseignantes algériennes ont assuré le module tamazight à l’université de Hubei».

Après quelques mois de télétravail, Tilelli s’est faite une idée du niveau de ses étudiants. Elle a été même surprise. «En ce qui concerne le volet pratique, il n’y a rien à dire là-dessus. Quel que soit l’exercice que je leur donne, ils le réalisent aisément. Le seul problème qu’ils rencontrent c’est au niveau de la prononciation. Ce qui est tout à fait normal.

tiré du journal El Watan


 


Suivez-nous sur notre nouvelle page Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
Les autres articles de El Watan
Envoyer l'article à un ami
Article lu 16649 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawziki Le : 2021-03-24
Titre: Les bâtisseurs de l'amazighité
Pays: France  



Tout ceux et celles qui propagent, d'une façon ou d'une autre, la langue Amazighe, parmi les jeunes et les moins jeunes un peu partout dans le monde, sont plus grands serviteurs de l'amazighité .

Tilleli, pense probablement juste remplir un travail auprès d'une population chinoise captive de tout ce qui bouge sur terre, et qui ne néglige jamais rien. En réalité son travail est beaucoup plus important qu'elle ne croit, car il peut déclencher des envies, des intérêts et des choix, au bénéfice du monde Amazigh.



 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant g1q9hnav ici :  
 
 

 

 

D'autres articles :







Une école pour demain
Auteur: id Bawziki - Date : 2015-11-08