Arabe
English
 
 
Tamazighte: une culture et une civilisation
 
 Poésie
 Traditions
 Yennayer
 Langue
 Environnement
 Religions
 Contes
 Activités culturelles
 Prénoms amazighs
 Tadsa/ Rire
 Histoire
 Bibliothèque
 Dictionnaire
 Toponymie
 Centre de telechargement

Observatoire de la presse

Izerfan n Imazighen

Ar ittini yinzi amazigh : “Aynna ur trit ig ak asafar igwran”
Le proverbe amazigh dit : ( La chose que tu méprise sera ton dernier remède) . 

 

Quand la France coloniale pénètre au Maroc en 1912, sous forme de Protectorat, Imazighen n’étaient pas un peuple sans civilisation. Ils n’étaient ni Barbare ni arriérés.
Cependant ce peuple qui a accumulé une grande expérience de lutte pour sa liberté et ses terres, avait, jusqu’à 1956, un Code des droits positifs, qui gère la juridiction dans le pays amazigh.
Ce Code est appelé chez les Imazighen azerf, il a été appliqué dans Tamazirt-Tamurt  jusqu’au temps ou il a été marginalisé par la France et ses protégés.
Depuis 1956, date de l’Indépendance politique du Royaume Chérifien, on entend plus parler du fameux Azerf  Amazigh, ni des Inflas (notables des tribus), ni des imzzurfa (juges). Tout a été balayé par les Codes et lois du protecteurs et ceux crées par les gouverneurs du Maroc indépendants.
Izerfan Imazighen, n’avaient jamais été arriérés ou chauvin, pourtant ils étaient déjà à l’époque (1912- 1956) équitable, progressiste, laïque et humain.
Les Codes des droits positifs amazigh sont, alors, niés par l’Etat Nation du Maroc moderne, seuls quelques intellectuels amazigh se sont occupés pour collecter ces Codes et leur rendre la vie en les publiant dans des recueils et les rendre public. 
         Asâduf izrfan imazighen - Le Code des droits positifs amazigh est un ouvrage publié récemment (septembre 2006) par Maître Ahmed Arehmouch, avocat au barreau de Rabat. Ce recueil porte  27 codes, règlements et droits coutumiers amazigh transcrits en Amazigh, Français et arabe.
Maître Ahmed Arehmouch estime que « la publication de ce nouveau recueil est survenue à un moment où les dimensions historiques et juridiques de notre pays font encore objet de politique d’exclusion et d’assimilation et sont victime d’une législation officielle consacrant la division et la discrimination linguistique et culturelle ».
Maître Ahmed Arehmouch avait déjà publié le volume I des Izerfan Imazighen en novembre 2001, sous titre (Izerfan Imazighen- Droits coutumiers amazigh). Son initiative pousse vers l’investissement des aspects positifs du droit amazigh et respecter « la diversité thématique et la variété des champs sociaux qu’il couvre », ce Code peut encore mettre en lumière  « la conformité  des lois que comporte ce recueil avec les dispositions du droit international humain » notamment dans la gestion des différents conflits.

Bonne lecture

Brahim Baouch 




Auteur: Brahim Baouch


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Brahim Baouch
Envoyer l'article à un ami
Article lu fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non d√©structifs et dans le vif du sujet.

 

Headquarters : Amazigh World (Amadal Amazigh ), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002 Amazigh World. All rights reserved.