Arabe
English
 
 
Tamazighte: une culture et une civilisation
 
 Poésie
 Traditions
 Yennayer
 Langue
 Environnement
 Religions
 Contes
 Activités culturelles
 Prénoms amazighs
 Tadsa/ Rire
 Histoire
 Bibliothèque
 Dictionnaire
 Toponymie
 Centre de telechargement

Observatoire de la presse

Wedris. Une totale plénitude

Mohand Akli Hadibi, Wedris. Une totale plénitude. Approche socio-anthroplogique d'un lieu saint en Kabylie , Editions Zyriab, Alger , 2OO2. 319 p. Préface M. Haddab.

L'auteur nous livre un travail qui s'inscrit dans l'observation d'un rituel, mais qui va au-delà pour en déduire les permanences et les changements dans la pratique du culte. La Kabylie avec des stéréotypes et ses images est un territoire où les habitants, se sont caractérisés et se caractérisent encore, par leurs histoires avec les différents pouvoirs qui se sont succédés. Ils résistent et en pleine plénitude. La Timaâmmert (Zaouia) dont nous parle Akli est un exemple de l'un de ses innombrables lieux de l'âme et de la croyance en la divinité, matérialisés dans des lieux où il est propice de se rapprocher de Dieu. Timâammert est avant tout un lieu qui offre aux pèlerins, un espace de pratique collective d'une ensemble de rites religieux composés de prières et de hadra, à l'occasion de certaines fêtes religieuses comme l'Achoura (tâcurt).

Hadibi a observé les rituels qui se déroulent dans l'enceinte de la Zawiya , a reconstitué la biographie à travers l'hagiographie et les légendes de son fondateur Sidi Ahmed Wedris qu'Ibn Khaldoun avait comme maître à Bgaet (Bougie). La Timaâmmert avait ses liens avec la Tariqa Rahmanyia (qui a stimulé la révolte de 1871 en Kabylie), le Réformisme dans sa version algérienne et ses histoires avec l'autorité coloniale française après l'insurrection de 1871 et de 1954. Il a également étudié l'environnement social et tribal de Timaâmmert, les tribus qui se considèrent comme héritières du Saint et qui constituent en même temps ses hôtes et ses clients. Hadibi a inclus dans son livre un corpus des textes de dikr psalmodié à Wedris et offre ainsi un corpus riche en sémantique religieuse en tamazight de Kabylie. Citons parmi ces textes Taqsitt n Sidna Yusef, texte poétique qui fait partie d'un répertoire des histoires des prophètes en tamazight, histoires très connues et diffusées dans les différentes régions d'Afrique du Nord. Ceci confirme, contrairement à de nombreux clichés, que la diffusion des croyances et des savoirs religieux fût l'apanage des acteurs locaux en langue locale, et que la diffusion des pratiques cultuelles repose sur un personnel chargé du culte et de ses rituels, fonctions pour lesquelles des systèmes de rétribution par les tribus sont mis en place en faveur des Taleb, Fqih ou chef de Zawia. Au-delà, les lieux de culte sont par excellence des lieux de bienfaisance et d'aide, de distribution et de redistribution. La Zawiya est un centre du monde, elle joue ses rôles de régulateur de nombreux champs, y compris le trabendo. Les Tolbas continuent à y travailler pour assurer les séances des cultes comme pour la formation des étudiants. Les habitants, y compris les expatriés, continuent à faire leurs pèlerinages, mais les biens fonciers de la Zawiya sont dans un piteux état et ne sont plus pratiquement exploités. A la tentative des autorités coloniales après l'insurrection de 1871 de lui confisquer ces biens fonciers, sans succès, grâce à la mobilisation des tribus qui ont rachetés ses biens, lors de la guerre de libération Wedris a été fermée par l'armée française et transformée en camp militaire. Après l'indépendance elle fut reconstruite par les habitants.

Hadibi par cette étude réactive des débats que de nombreuses plumes considèrent comme tranchés. Le rôle passé et actuel des zaouias est au cœur de la problématique développée dans cette recherche. La fonctionnarisation des «pouvoirs» religieux en Afrique du Nord est remise sur la scène, surtout que d'autres recherches (cf. Azaykou) corroborent cette construction dont les développements à venir risquent de perturber les idées dominantes. Hadibi espère par cette recherche qu'il a inscrit dans l'anthropologie religieuse, avoir réussi à étudier un aspect culturel et civilisationnel souvent relégué dans l'oubli et la marginalité par le politique, l'orthodoxie et peut-être le discours savant, mais toujours extrêmement fonctionnel dans le social (p. 290). A mentionner l'annexe qui contient le texte du Kanoun (Règlement) de la zawiya.




Auteur: Mustapha El Qadéry


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Mustapha El Qadéry
Envoyer l'article à un ami
Article lu fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 

Headquarters : Amazigh World (Amadal Amazigh ), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002 Amazigh World. All rights reserved.