Arabe
English
 
 
Tamazighte: une culture et une civilisation
 
 Poésie
 Traditions
 Yennayer
 Langue
 Environnement
 Religions
 Contes
 Activités culturelles
 Prénoms amazighs
 Tadsa/ Rire
 Histoire
 Bibliothèque
 Dictionnaire
 Toponymie
 Centre de telechargement

Observatoire de la presse

«La sainte» de Mohammed Attaf

Les éditions achab sises à Tizi Ouzou viennent d'éditer un roman intitulé « la sainte » de Mohammed Attaf. Mohammed Attaf commissaire aux comptes, vit et travaille à Tizi Ouzou. Il a publié des poèmes et des nouvelles dans des revues et journaux algériens et étrangers. L'' Arbre de la chance (roman, prix Apulée 2007 décerné par la Bibliothèque nationale et le silence des murs (nouvelles) ont été publiés aux éditions Alpha. Karim et Sabrina venaient de réaliser leur rêve, oh ! Combien légitime, celui de s'aimer, de se marier et de vivre heureux.

Leur bonheur pétillait de joie tant le chemin parcouru depuis leur première rencontre était merveilleux. Mais comme la vie n'est ni un rêve, ni des vacances, leur union fut brisée par les mots d'un enfant, Nass, qui déclara, en pleine réunion familiale , avoir vu tata Sabrina embrasser tonton Rafik , son beau-frère. Dés lors, les familles de Karim et Sabrina sombrèrent dans le chaos du déshonneur. Sabrina cria, hurla, pleura de tous s! es pores son innocence et Rafik se révolta contre cette accusation ignoble. Il est vrai Sabrina et Rafik s'entendaient très bien. Et comme l'infidélité est une trahison suprême, Sabrina avait fui le domicile conjugal pour se réfugier dans les bras de sa mère, et Rafik, après un séjour à Oran, chez un ami, s'embarqua avec les harraga, non pas pour chercher du travail ou une vie meilleure, mais pour fuir le supplice de la honte qui ne le quittais plus. Par la relation de cette histoire poignante, singulière, qui tient le lecteur en haleine de bout en bout, par ses qualités littéraires et audelà de celles-ci, ce nouveau roman de Mohammed Attaf a une valeur d'édification éminente en ce qu'il nous plonge dans ce que la vie a de plus beau, de plus tragique et de plus universel., Al'occasion de la sortie du premier recueil de poésie de Kamal Laadjal, une cérémonie a été organisée par la direction de la culture de la wilaya de Bouira, lundi passé. Cette nouvelle édition dans le pay! sage poétique de la wilaya s'est faite grâce à la contribution! des éditions «le passage» et de la direction de la culture. Intitulé «victime ou coupable», ce recueil est dans une certaine mesure une oeuvre autobiographique de l'auteur préfacée par un autre auteur en la personne de Tahar Ould Amar. Son contenu traite de problèmes sociaux ainsi que sentimentales.

Il a été tiré à 1 000 exemplaires qui seront distribués gratuitement et également «disponibles dans les 51 bibliothèques ainsi que le centre universitaire et les établissements scolaires de la wilaya», a énoncé Aomar Reghal, directeur de la culture de la wilaya. Selon Kamal Laadjal, professeur de langue française, élu APW et auteur de ce recueil, «le projet d'édition datait depuis 10 ans mais les méandres de l'édition ont fait qu'il n'a pas pu paraître.» En effet, l'auteur, avant de s'adresser à des maisons d'édition étrangères, a d'abord contacté celles nationales dont «le fennec» de Mostaganem sans succès. Puis ce fut les maisons d'édition françaises, «la pensée universelle »! notamment, qui va «l'arnaquer de 10 000 FF en 1994», révélera-t-il en prenant la parole à cette cérémonie. Il écrira une lettre au président français, Jacques Chirac, qui lui répondra qu'il n'a «pas le droit de s'ingérer dans les affaires de la justice.» Bernard Pivot, auteur et animateur télé lui dira qu'il a été «arnaqué par une bande de voyous.» Très ému et touché par la cérémonie, il déclarera que «je viens de naître dans le monde de l'impression,» A l'occasion de la cérémonie, le directeur de la culture de la wilaya, tout en insistant sur le fait qu'il «ne pourra pas éditer tous les manuscrits qu'on lui ramène» annoncera l'organisation de cafés littéraires les derniers jeudis de chaque mois à partir de janvier.

 

 

 




Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
Envoyer l'article à un ami
Article lu fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 

Headquarters : Amazigh World (Amadal Amazigh ), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002 Amazigh World. All rights reserved.