Arabe
English
 
 
 

France vs Afrique: Anatomie d’une guerre de survie sans merci


 

Proposer une video à partager avec d'autres


Suivez-nous sur notre nouvelle page Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
Envoyer l'article à un ami
Article lu 23286 fois

 

 

  Les commentaires : Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet. Merci  

 
Assez de posture de victimisation  
Pourquoi la jeunesse africaine quitte le continent avec des dangers pour aller chez les anciens colons ???de :il faut que,il n' y a qu'à..et bla bla est une paresse d'esprit. 1er :c'est les négriers noirs qui kidnappaient dans la brousse les esclaves noirs pour les vendre aux esclavagistes europeens et aux arabo-musulmans ....Ça fait plus de 60 que l'afrique est indépendante et on entend toujours, ,auprès des pseudo i telle africains ,le même disque rayé :tous les malheurs de l'afrique sont dû à la france !!!!.un peu de serieux et reconnaissez votre faiblesse sur tous les plans et votre tribalisme ,enraciné profondément dans votre esprit ,et fait des ravages dans la cervelle des jeunes africains ..bref assez de se prendre pour le nombril du monde et ayez l'honnêteté intellectuelle de procéder à une autocritique profonde et surtout reconnaître votre mentalité d'assiste' et du manque de courage pour dénoncer haut et fort les dictateurs africains qui pillent les richesses du sous sol africain en complicité avec les multinationales soutenues par les responsables occidentaux....In fine si l'afrique veut sortir de la tutelle de l'occident ou autre il faut que la jeunesse reste en afrique et soit prête à se sacrifier pour barir un avenir radieux pour sa descendance .  
Par: Amazigh
 

 
Réaction!  
Nathalie Yamb , respects!

Ce réveil a pris de cours la France et les dictateurs qu'elle a mis à la tête de nos États respectifs .

Je vous reproche tout simplement de rendre ce combat uniquement celui de l'Afrique noire alors qu'il y a aussi une Afrique blanche des Amazighs de l'Afrique du Nord, qui sont doublement victimes de la colonisation française et arabe.

L'Afrique noire ne pourra pas libérer l'Afrique et se la réapproprier en l'absence de l'Afrique blanche amazighe.

Il ne faut surtout pas faire d'amalgame entre les blancs de l'Afrique du Nord et ceux de l'Europe et d'ailleurs.

Notre appartenance à la terre africaine doit primer sur les couleurs de nos peaux .

Je pense exactement comme vous face à la France et à ses marionnettes à la tête de nos pays.

Notre combat est le même et moi je commence par la racine du mal, à savoir les religions, l'arme redoutable de tous nos colons respectifs.

Nous sommes devenus les esclaves blancs et noirs de nos colons respectifs depuis que nous avons perdu nos religions et nos Dieux respectifs sur notre propre terre.

il ne faut pas oublier que des milliers , si ce n'est des millions de femmes et d'enfants Berbères ont été vendus dans les souks du Proche Orient aux plus offrants.

Notre seule différence , c'est que les nôtres sont blancs et passent inaperçus au milieu de nos conquérants blancs alors que les noirs sont partout reconnaissables , là où on les a déportés , vendus et asservis.

L'assimilation des esclaves blancs était plus facile par rapport aux noirs.

Nous ne voulons surtout pas aborder cette libération en terme de couleur de la peau mais par le biais de l'appartenance à la terre , à la culture ,à la civilisation et à la croyance en un Dieu unique africain volé par les autres et retourné contre nous.

Cette libération ne peut se faire sans une spiritualité et une religion propres aux Africains et qu'il faudra impérativement et d'urgence réinventer.

Le retour aux croyances des ancêtres est un champ miné par des siècles d'occupation .

On peut s'en inspirer mais il ne faut surtout pas le reprendre tel quel et donner raison à nos détracteurs.

Si nos ancêtres qui connaissent moins que nous ont créé des religions et des Dieux , nous n'avons aucune excuse pour ne pas créer de nouveaux dignes de notre époque , nous qui savons plus qu'eux.

Personnellement, j'ai opté pour la création d'une nouvelle spiritualité et religion scientifiques et universelles de l'Événementialisme.

Je vous renvoie à mes livres pour plus d'explications .
Je salue votre valeureux combat !
Mohammed Hifad
Foulouste.

Lundi 31 octobre 2022
31/10/2022.

Nathalie Yamb, respect!

This awakening caught France and the dictators she put at the head of our respective states by surprise.

I simply blame you for making this fight uniquely that of black Africa when there is also a white Africa of the Amazighs of North Africa, who are doubly victims of French and Arab colonization.

Black Africa will not be able to liberate Africa and reclaim it in the absence of Amazigh white Africa.

It is important not to confuse the whites of North Africa with those of Europe and elsewhere.

Our belonging to the African land must take precedence over the colors of our skins.

I think exactly like you with regard to France and its puppets at the head of our countries.

Our fight is the same and I start with the root of the evil, namely religions, the formidable weapon of all our respective settlers.

We have become the white and black slaves of our respective settlers since we lost our respective religions and Gods on our own land.

it should not be forgotten that thousands, if not millions, of Berber women and children were sold in the souks of the Near East to the highest bidders.

Our only difference is that ours are white and go unnoticed among our white conquerors, while the blacks are recognizable everywhere, where they were deported, sold and enslaved.

The assimilation of white slaves was easier compared to blacks.

Above all, we do not want to approach this liberation in terms of skin color but through belonging to the land, to the culture, to the civilization and to the belief in a unique African God stolen by others and turned against we.

This liberation cannot be achieved without a spirituality and a religion specific to Africans and which will absolutely and urgently need to be reinvented.

The return to the beliefs of the ancestors is a field mined by centuries of occupation.

We can draw inspiration from it, but above all we must not take it as it is and give reason to our detractors.

If our ancestors who know less than us have created religions and Gods, we have no excuse not to create new ones worthy of our time, we who know more than them.

Personally, I have opted for the creation of a new scientific and universal spirituality and religion of Eventism.

I refer you to my books for more explanations.
I salute your valiant fight!
Mohammad Hifad
Foulouste.

Monday, October 31, 2022
31/10/2022.
11:00
GT
Vidéo:
https://youtu.be/S_hOQrxUrdg
 
Par: mohammed hifad
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email
(votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant ivjpsfhe ici :  
 
 


Autres Videos
 
 
 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2016  Amazigh World. All rights reserved.